Version classiqueVersion mobile

La géopolitique des Indiens du Mexique

 | 
Danièle Dehouve

Conclusion

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La région tlapanèque est un petit coin du Mexique indien. Mais elle nous a permis de mettre en évidence une organisation sociale et des dynamiques au caractère exemplaire.

L’État et le territoire

Selon nous, la théorie de la communauté indienne fait partie de la théorie de l’État, si l’on définit celui-ci par ses relations entre la politique et le territoire. L’État se fonde, en effet, sur le territoire, comme l’ont remarqué les philosophes dès la fin du xixe siècle. Sir Henry Maine proposa une distinction entre les sociétés de status et les sociétés de contractus, suivi par Ferdinand Tonnies qui opposa Gemeinschaft et Gesellschaft, et par Lewis H. Morgan qui différencia la societas de la civitas. En termes généraux, pour ces auteurs, le premier type de sociétés se caractérise par le fait que le statut de l’individu est déterminé par sa naissance et son appartenance à un groupe social, et tout d’abord à un groupe de parenté, tandis que le second se fonde sur des divisions territoria...

© CNRS Éditions, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search