Version classiqueVersion mobile

La fête du mouton

 | 
Anne-Marie Brisebarre

Première partie. L'cAyd al-kabîr en France

Conclusion de la première partie. Un sacrifice rituellement correct et politiquement incorrect ?

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Une des questions qui sous-tendaient cette recherche doit être rappelée : y a-t-il une place pour le sacrifice musulman dans le contexte de la France laïque et plus particulièrement en situation d’urbanisation ? Une interrogation qui, au cours de notre recherche, en a suscité une autre : que devient le sacrifice de l’cAyd al-kabîr inséré dans la France urbaine où l’islam se trouve en situation minoritaire et tente de trouver sa place?

Les actions menées par des services de l’administration, destinées à donner un statut au sacrifice de l’cAyd en raison de son inclusion dans la « grande fête » musulmane, ont contribué à le sortir du contexte traditionnel, familial et domestique où il était clandestin. Elles ont fait de ce rituel un acte communautaire, placé entre les mains de sacrificateurs habilités, aboutissant à une sorte de normalisation de la pratique sur le modèle de l’abattage rituel autorisé. Cependant, l’obligation de « cacher » le sacrifice, de le dérober aux regards des non-...

© CNRS Éditions, 1998

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search