Version classiqueVersion mobile

La fête du mouton

 | 
Anne-Marie Brisebarre

Première partie. L'cAyd al-kabîr en France

Chapitre 6. Légaliser le sacrifice : le rituel de l’abattoir

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

En France, le lieu légal de la mort des animaux de boucherie est l’abattoir. Ces établissements, autrefois situés à la périphérie des grandes villes, sont actuellement surtout installés dans les zones de production des animaux : ainsi, au lieu de faire voyager les animaux vivants jusqu’aux portes des villes, ce sont les carcasses qui sont transportées en camions ou wagons frigorifiques. Cette politique – qui s’est accompagnée de la fermeture des « petites tueries » ou « tueries particulières » permettant aux bouchers des bourgs de tuer eux-mêmes des animaux pour approvisionner leur clientèle – a été mise en place à une époque où le problème du sacrifice de l’cAyd al-kabîr ne semblait pas se poser ou n’était pas encore considéré comme important1.

Pour trouver une solution à la pratique du sacrifice familial, certains responsables de l’administration française ont préconisé d’ouvrir les abattoirs aux familles musulmanes pour le jour de l’cAyd. Ils ont cependant oublié que là où les mus...

© CNRS Éditions, 1998

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search