Version classiqueVersion mobile

Délos

 | 
Philippe Bruneau
, 
Michèle Brunet
, 
Alexandre Farnoux
, 
et al.

Les nécropoles déliennes

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Topographie des nécropoles et purifications

Deux « purifications » successives et l’interdiction, depuis la fin du ve siècle, de mourir à Délos et d’y être enseveli rendent complexe l’histoire des nécropoles déliennes.

Originellement les morts semblent avoir été enterrés à l’est du Sanctuaire, dans la zone comprise entre la Théké des Vierges hyperboréennes1, qui est une tombe mycénienne, et les environs de l’autel de Zeus Polieus2 ; l’importance de cette nécropole est inconnue, elle s’étendait peut-être au sud du Sanctuaire.

Dès le viie siècle les Déliens ont dû enterrer certains défunts au nord-est du sanctuaire car, à l’angle sud-est des oikos de l’Archégésion3, sept tombes ont livré un riche matériel protocorinthien récent et mélien (troisième quart du viie siècle) et des vases corinthiens et méliens du début du vie siècle.

C’est probablement vers 540, pour obéir à des oracles aux dires d’Hérodote, que le tyran d’Athènes, Pisistrate, fit exhumer tous les morts enterrés en vue du Sanc...

© CNRS Éditions, 1996

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search