Version classiqueVersion mobile

Argos

 | 
Marcel Piérart
, 
Gilles Touchais

Argos face à son destin

Texte intégral

1Le cas d’Argos est donc représentatif de nombreuses villes grecques riches d’un patrimoine historique prestigieux mais marquées par toutes les vicissitudes qui accompagnèrent la création de l’État moderne. Obstinément reconstruite sur elle-même depuis six mille ans, en dépit des contraintes naturelles du site et de la fureur destructrice des hommes, c’est aujourd’hui une métropole régionale en pleine expansion, dont la population (22 000 habitants) a doublé en soixante ans. Ville bruyante et animée qui draine toute l’activité agricole, commerciale et industrielle de la plaine, elle continue de jouer le rôle qui a si souvent été le sien au cours de l’histoire, celui de pôle économique de l’Argolide, face à Nauplie, ville deux fois moins peuplée, à l’ordonnance régulière, qui en est le centre administratif et touristique.

2L’explosion urbaine des années soixante ayant coïncidé avec la reprise de l’exploration archéologique du site, les Argiens sont aujourd’hui confrontés à un défi : permettre à la ville moderne de se développer normalement tout en assurant la sauvegarde et la mise en valeur des vestiges de la ville ancienne. On sait que ces deux exigences, complémentaires dans l’idéal, aboutissent le plus souvent à des situations conflictuelles, et Argos n’a pas échappé à cette loi.

3Des efforts ont cependant été faits, au cours des deux dernières décennies, pour tenter de relever le défi et réconcilier les Argiens avec leur passé ancien et récent, sans pour autant freiner leur dynamisme. Ainsi le projet d’une zone archéologique, qui sauverait l’essentiel du centre monumental de la cité antique et le réintégrerait dans le tissu urbain, est désormais pris en compte par les responsables de l’urbanisme. Ceux-ci se montrent également soucieux de préserver le patrimoine architectural traditionnel et néoclassique, comme en témoigne le plan d’aménagement du « centre historique » de la ville moderne, qui a déjà reçu un début de réalisation.

4Car c’est seulement en assumant sa dimension historique dans sa globalité qu’Argos pourra aborder avec sérénité le septième millénaire de son existence.

© CNRS Éditions, 1996

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search