Version classiqueVersion mobile

Marseille, ville des métaux et de la vapeur au XIXe siècle

 | 
Olivier Raveux

Quatrième partie. Le déclin (1865-1890)

Chapitre XIII. Les difficultés de l’industrie du plomb

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au cours des années 1860-1870, les grandes données du commerce international du plomb se trouvent bouleversées. La géographie des circuits d’approvisionnement en matières premières se modifie de manière notable. Avec la forte croissance de la demande de produits en plomb émanant de ses industries et de son secteur du bâtiment, l’économie britannique ne parvient plus à se satisfaire des richesses de son sous-sol depuis les années 1850. L’approvisionnement des usines du pays de Galles se fait avec difficulté. Pour remédier à ce problème, des négociants et industriels d’outre-Manche partent en quête de zones d’implantation susceptibles de leur fournir minerais et métaux. Ils parviennent à leur fin en s’établissant dans le sud de l’Espagne d’où sont drainées les matières premières recherchées. La part de la Grande-Bretagne dans les exportations espagnoles, relativement peu importante jusqu’au début des années 1850, prend alors un essor considérable. Elle atteint le chiffre de 47,2 % pou...

© CNRS Éditions, 1998

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search