Version classiqueVersion mobile

Atlas de l'Égypte contemporaine

 | 
Hala Bayoumi
, 
Karine Bennafla

Partie 5. Provinces égyptiennes

Nubiens d'Égypte : une population déplacée

Maja Janmyr

Texte intégral

viii-viie s. avant J.-C. 1899 1970 2014
Le royaume de Kouch gouverne l’Égypte Frontière administrative divise les Nubiens entre Égypte et Soudan Submersion des terres par le lac Nasser La Constitution mentionne le droit au retour en Nubie

1Les Nubiens constituent une minorité ethnolinguistique (environ 100 000 locuteurs en Égypte) parlant en privé une langue de la famille nilo-saharienne, en sus de l’arabe véhiculaire. Ils sont les descendants d’une civilisation spécifique remontant à l’Égypte ancienne. La Nubie historique s’étale entre la première et la quatrième cataractes* du Nil, depuis Assouan jusqu’aux environs de la ville actuelle de Debba, au Soudan. Dès l’Antiquité, la Nubie est réputée pour ses mines d’or (noub) et se positionne comme interface commerciale entre l’Égypte, la Méditerranée et l’Afrique équatoriale, notamment pour fournir des esclaves.

2Selon les époques, le pouvoir pharaonique se rétracte sur la Basse Nubie (Ouaouat) ou bien se déploie vers le Sud sur la Haute Nubie (Kouch) – comme sous le Nouvel Empire – en fonction de la faiblesse ou de la force des États en présence. La conquête de l’Égypte par une dynastie kouchite ancrée à Napata (viiie-vie s. avant J.-C.) est un référent de l’ethnohistoire nubienne. Elle constitue, avec le royaume de Méroé (vie s. avant J.-C. - ier s. après J.-C.), une période phare.

3À partir du ve siècle, la Nubie se christianise et se structure autour de trois royaumes indépendants (Nobatia, Makuria et Alodia), prospères aux viiie-ixe siècles. Les expéditions en Nubie se succèdent dès l’extension arabo-islamique, mais c’est à l’époque des Mamelouks (1250-1517) que l’islam se propage de façon généralisée. Soumise à l’autorité ottomane, la région est découverte par les Européens lors de l’expédition d’Égypte (1798), puis investie par l’armée égyptienne sous Méhémet Ali, jusqu’à l’île de Saï. En 1899, le traité égypto-britannique qui met fin à la révolte mahdiste divise les Nubiens de part et d’autre de la frontière (22o N) avec le Soudan. Leur nombre total avoisinerait aujourd’hui 3 millions de personnes.

5.9 La Nubie archéologique

5.9 La Nubie archéologique

© LaurPhil, Bristish Museum - fresque de l’Égypte ancienne

5.10 Fresque du temple de Beit el-Wali : expédition de Ramsès II

5.10 Fresque du temple de Beit el-Wali : expédition de Ramsès II

© LaurPhil, Bristish Museum - fresque de l’Égypte ancienne

5.11 La Nubie du viie au ixe siècles

5.11 La Nubie du viie au ixe siècles

Déplacements et marginalisation au xxe s.

4Les Nubiens d’Égypte ont été déracinés au début du xxe siècle avec la construction en 1902, puis la surélévation du barrage des Anglais (1912 et 1932) dont le lac de retenue submerge des terres. Le haut barrage d’Assouan (1970) bouleverse complètement la vie des habitants : long de 500 km, le lac Nasser ennoie la majeure partie de l’ancienne Nubie égyptienne. Son édification déclenche une opération de sauvetage des monuments de Nubie par l’UNESCO de 1955 à 1968 et le transfert d’environ 50 000 habitants en 1963-1964 vers de nouveaux sites aménagés à Kom Ombo, à 60 km au nord d’Assouan. Face aux problèmes lors de la réinstallation – manque de logements adéquats –, de nombreuses familles partent ailleurs en Égypte. Le discours nassérien salue alors le « peuple » nubien et son sacrifice pour le développement de la nation.

5Pourtant, les Nubiens sont marginalisés sur les plans socio-économique et politique. La construction d’une identité nationale arabe s’est accompagnée d’une politique homogénéisatrice au profit de la langue arabe et au détriment des minorités linguistiques, non reconnues. Les langues nubiennes ne sont pas étudiées au sein du système éducatif égyptien. Les Nubiens sont souvent confinés dans des emplois subalternes et victimes de stéréotypes véhiculés par les médias et les films, où ils figurent comme portiers, serviteurs ou chauffeurs.

6Jusqu’aux années 2000, les associations nubiennes ont pris soin de rester non controversées et apolitiques. Toute tentative de mobilisation collective au nom de leur groupe a été réprimée par le gouvernement, qui considère l’affirmation d’un groupe ayant une langue et une histoire distinctes comme une menace pour l’unité nationale. Bien qu’ils s’auto-désignent comme Égyptiens ou Égypto-Nubiens, les Nubiens doivent réfuter les soupçons de séparatisme.

5.12 La fragmentation de la Nubie au xxe siècle

5.12 La fragmentation de la Nubie au xxe siècle

Une mobilisation politique récente

7Au début du xxie siècle, un nombre croissant de Nubiens se sentent menacés par le statu quo et se mobilisent pour un droit de retour sur les terres ancestrales. La crise du pain et la grève générale lancée en 2008 donnent une impulsion politique et inspirent des mouvements de jeunesse nubiens. La révolution du 25 janvier 2011 marque un tournant dans l’activisme : des militants nubiens participent pour la première fois à des manifestations anti-gouvernementales et saisissent l’opportunité du changement politique pour s’organiser et revendiquer des droits. Exclus du processus constitutionnel de 2012, ils sont représentés dans le processus conduisant à la constitution de 2014. De manière inédite, ils font valoir et obtiennent le droit de retourner sur les terres non ennoyées (autour du lac Nasser) et la consultation de la population pour les décisions qui concernent le développement économique de leur région. L’article 236 de la constitution mentionne la « Nubie » et prévoit un retour dans un délai de dix ans. Sa mise en œuvre est très attendue. Craignant sa non application, en particulier après un décret présidentiel classant 16 villages nubiens en zone militaire, des militants organisent des manifestations pacifiques. Celles-ci sont réprimées et des dizaines de militants sont arrêtés. Le cas nubien articule désormais plusieurs discours : ceux du développement, d’un droit au retour de peuples indigènes, et des droits humains.

Table des illustrations

Titre 5.9 La Nubie archéologique
Crédits © LaurPhil, Bristish Museum - fresque de l’Égypte ancienne
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/37562/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 735k
Titre 5.10 Fresque du temple de Beit el-Wali : expédition de Ramsès II
Crédits © LaurPhil, Bristish Museum - fresque de l’Égypte ancienne
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/37562/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 3,0M
Titre 5.11 La Nubie du viie au ixe siècles
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/37562/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 419k
Titre 5.12 La fragmentation de la Nubie au xxe siècle
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/37562/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 490k

Auteur

Maya Janmyr, Professor of international Migration Law, faculté de droit, Université d’Oslo

© CNRS Éditions, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search