Version classiqueVersion mobile

Atlas de l'Égypte contemporaine

 | 
Hala Bayoumi
, 
Karine Bennafla

Partie 1. Géohistoire et géopolitique

Repères historiques aux xixe et xxe siècles

Anne–Claire de Gayffier–Bonneville

Texte intégral

1805 1953 1970 1981
Méhémet Ali devient gouverneur Proclamation de la République Mort de Nasser Succession de Sadate Assassinat de Sadate Moubarak est président

Un xixe siècle brillant et prometteur

1Méhémet Ali débarque en 1801 avec le corps expéditionnaire ottoman pour combattre les troupes françaises de l’Expédition d’Égypte. L’Égypte est alors une province de l’Empire ottoman. Devenu gouverneur, Méhémet Ali engage le pays dans un mouvement de modernisation le transformant en puissance régionale. Le sultan de Constantinople sollicite l’armée de conscription égyptienne pour rétablir l’ordre en différents points de l’Empire. Péninsule Arabique, Crète et Syrie passent ainsi sous l’autorité de Méhémet Ali et de son fils Ibrahim. Les troupes égyptiennes sont aussi envoyées à la conquête des terres méridionales. Le Soudan est constitué sous l’autorité de Méhémet Ali et Khartoum fondé pour être le siège de l’administration égyptienne. En Égypte, un système performant de digues, de canaux et de bassins est élaboré et la superficie cultivée double. Une imprimerie, des écoles spécialisées sont ouvertes ; de jeunes Égyptiens se forment en Europe.

2La puissance montante égyptienne fascine et inquiète l’Europe. Si Victor Hugo célèbre « le seul colosse que ce siècle puisse mettre en regard de Bonaparte », la chancellerie britannique craint un démantèlement de l’Empire ottoman dans l’espace sud-oriental qui nuirait au commerce et intervient : en 1840, l’autorité de Méhémet Ali est circonscrite aux limites de l’Égypte et à ses dépendances méridionales. En compensation, la charge de gouverneur de la province devient héréditaire. Une dynastie est établie à la tête de l’Égypte et se maintient jusqu’à la proclamation de la République.

3Les successeurs de Méhémet Ali s’efforcent de poursuivre l’œuvre de modernisation. L’impression générale est celle d’une prospérité. L’Égypte vend son coton aux industries textiles européennes. De grands travaux sont engagés, tel le canal de Suez. Mais cette fièvre de construction se fait à crédit. L’Égypte bénéfice de l’engouement des financiers européens pour les « valeurs à turban » jusqu’en 1876, où elle est au bord de la banqueroute. La crise financière offre aux Français et aux Britanniques, soucieux de contrôler la route des Indes, le moyen de s’ingérer dans les affaires intérieures de l’Égypte. Cette tutelle financière catalyse les oppositions. Un mouvement nationaliste s’organise derrière le colonel Orabi. Le débarquement des forces britanniques dans la zone du canal, en août 1882, met un terme à la crise. C’est le début de l’occupation de l’Égypte.

1.3 L’Égypte de 1805 à 1882

1.3 L’Égypte de 1805 à 1882

Indépendance et rayonnement régional

4Les khédives* ne sont plus en mesure de conduire la politique qui est désormais dictée par le consul général de Grande-Bretagne. L’Égypte semble sortir de cette sujétion en 1922 après trois ans de violence et de lutte politique encadrée par le Wafd*, mais l’indépendance est en trompe-l’œil : les Britanniques ne quittent pas la vallée du Nil et continuent d’intervenir dans les décisions. La conquête d’une souveraineté pleine et entière habite la nation égyptienne que ni le traité de 1936 ni les arrangements après la Seconde Guerre mondiale ne convainquent. En juillet 1956, le combat aboutit à la nationalisation de la compagnie du canal de Suez, symbole de l’impérialisme européen. Le geste de Nasser place l’Égypte au premier plan de la scène internationale : le pays est agressé par Israël allié aux puissances française et britannique auxquelles est infligé un camouflet diplomatique ; l’Égypte relaie les aspirations économiques et sociales des pays en développement ; elle concrétise le rêve d’unité arabe en fusionnant avec la Syrie (1958-1961). Nasser engage l’armée au Yémen en soutien aux républicains, mais s’enlise dans un conflit qui se prolonge. Un terrible revers est essuyé en 1967 avec la défaite face à Israël et l’amputation du territoire.

Nouveaux choix de politiques

5À la mort de Nasser, c’est à Sadate qu’incombe la tâche de reconquérir le Sinaï occupé par Israël. Il rouvre les hostilités en octobre 1973. Le succès du franchissement du canal lave les humiliations précédentes et permet l’ouverture d’un dialogue avec Israël qui débouche sur la signature de la paix en 1979. L’initiative vaut à l’Égypte son exclusion de la Ligue arabe (jusqu’en 1989). Le rapprochement avec les États-Unis, l’infitah* et l’abandon du socialisme constituent les orientations de la politique égyptienne à partir des années 1970. En 1977, puis 1991, sont signés des accords avec le FMI. Mais au lieu de la prospérité espérée, les inégalités sociales se creusent, amplifiées par la croissance démographique et le désengagement de l’État du secteur social. Le régime de Hosni Moubarak qui souffre d’un défaut de légitimité croissant à la fin du xxe siècle, chute en 2011. Après le « printemps égyptien », l’Égypte confrontée à une crise sécuritaire, renoue avec un pouvoir autoritaire qui exalte la fierté nationale.

1.4 Ouvriers égyptiens effectuant la pesée du coton pendant l’occupation

1.4 Ouvriers égyptiens effectuant la pesée du coton pendant l’occupation

© Musée du Coton du Caire

1.5 L’Égypte dans sa région au xxe siècle

1.5 L’Égypte dans sa région au xxe siècle

Table des illustrations

Titre 1.3 L’Égypte de 1805 à 1882
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/37377/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,1M
Titre 1.4 Ouvriers égyptiens effectuant la pesée du coton pendant l’occupation
Crédits © Musée du Coton du Caire
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/37377/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 412k
Titre 1.5 L’Égypte dans sa région au xxe siècle
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/37377/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 593k

Auteur

Anne-Claire De Gayffier-Bonneville, maîtresse de conférences en histoire du monde arabe contemporain, INALCO

© CNRS Éditions, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search