Version classiqueVersion mobile

La ville d’Alger vers la fin du XVIIIe siècle

 | 
Tal Shuval

Annexe II : La répartition des caravansérails

Texte intégral

  • 1 Vol. 2, p. 96.
  • 2 A.Devoulx, « Édifices », chap. XXXIII. Vol. 2, p. 100.

1Dans la liste qui suit figurent tout d’abord les noms des caravansérails, entre parenthèses la localisation approximative des funduq sur le plan de la ville (voir plan IV), suivie de la date de la première mention trouvée dans les documents, ainsi que celle de la dernière mention, dans les cas où celles-ci existent. Il n’est pas exclu qu’il y ait des « double emplois » dans cette liste, un changement de nom n’étant pas moins envisageable pour les caravansérails que pour les souqs, avec le même résultat : l’on pourrait croire à l’existence de deux funduq là où il n’y en avait qu’un. Il y a aussi dans cette liste des établissements dont il n’est pas sûr qu’ils aient été des funduq : tel le Muristân (l’hôpital), mentionné comme funduq1, ou encore le funduq al-Qshâsh, qui semble ne pas avoir été autre chose que la zâwiya du même nom, décrite d’ailleurs par Devoulx comme « une grande maison ou plutôt une espèce de fondouk2 ». Comme pour les marchés, nous noterons la répartition des funduq depuis la porte Bâb` Azzûn vers le nord.

Les caravansérails de la zone de Bâb `Azzûn

21) al-Funduq al-Jadîd (neuf) (B/8), AH 1110/1698-9.

32) Funduq au-dessous de la Mosquée Mizzû Murtû (B/8), 1110/1698-9.

43) Funduq al-`Azzâra (palefreniers) (B/8), 1080-1217/1669-1803.

54) Funduq al-`Asal (du miel) (B/8), 1111-1216/1699-1802.

65) Funduq al-Hâjj Husayin (B/8), 1201/1786-7.

76) Funduq Bâb`Azzûn (B/8), 1201-1205/1786-1791.

Entre Bâb `Azzûn et la région du centre

87) Funduq Labbâd (feutrer) (C/8), AH 1155/1742-3.

  • 3 Pour cette traduction, H.Klein, p. 53. Cf. aussi : OREF-GAM, p. 165. (« Zenqa el Haoua : rue des I (...)

98) Funduq al-Hawâ (de l’impuissance)3 (C/8), 1200-1217/1785-1803.

109) Funduq al-Muristân (l’hôpital) (C/8), 1201/1786-7.

1110) Funduq al-Sarrâjîn (selliers) (D/8), 1195-1214/1780-1800.

1211) Funduq al-Barâdi`iyya (bâtiers) (D/8), 1038-1060/1628-1650.

1312) Funduq al-Fakkâhîn (m. de fruits) (E/6), s.d.

  • 4 A.Temimi (« Grande Mosquée », p. 168 et note 36) pense qu’il s’agit d’un quartier de ce nom, mais (...)

1413) Yeni Müslüman4 (nouveaux musulmans) (E/7), 1102-1223/1690-1809.

1514) Funduq al-Jadîd à Sûq al-Samn (E/7), 1201-1206/1786-1792.

1615) Funduq al-Zayt (de l’huile) (E/8), 996-1232/1587-1817.

1716) Funduq al-Rûz (du riz) (E/8), 1031-1222/1621-1808.

1817) Funduq `Alî Bitchnîn (E/8), 1107-1222/1695-1808.

Région du centre

1918) Funduq al-Muhtasib (prévôt des marchés), dit aussi Funduq al-`Arîsh (la treille) à Kajâwa (F/6), AH 1074-1175/1663-1762.

2019) Funduq Kajâwa (le sentier de chèvres, du turc ketchi yolu ?) (F/6), 1058-1216/1648-1802.

2120) Funduq al-Marâjnî (corailleur), aussi dit Funduq al-Baylik à Kajâwa (F/6), 1112-1168/1700-1755.

2221) Funduq al-Dîwân (F/6), 1201-1205/1786-1791.

2322) Funduq al-Shabraliyya (cordonniers pour femmes) (F/7), 1110-1201/1698-1787.

2423) Funduq al-Sûq al-Jadîd (du nouveau marché) (F/7), 1214-1249/1799-1834.

2524) Funduq al-Karmûs (de figues) (F/7), 1086/1675 -6.

2625) Funduq al-Farrâriyya (?) (G/7), 1143-1245/1730-1830.

2726) Funduq al-Shamma`în (m. de bougies) (G/7), 1201/1786-7.

2827) Funduq al-Qahwa al-Kabîra (du Grand Café) (G/8), 1201-1253/1786-1838.

2928) Funduq al-Durûj (des escaliers) (G/8), 1129/1717-1718.

Vers Bâb al-Wâd

3029) Funduq al-Khatîb (orateur) (H/6) AH 1111/1699-1700.

3130) Funduq Lalâhûm (nom du quartier) (H/5), 1201/1786-7.

3231) Funduq Bâb al-Wâdî (I/5), 1098-1216/1686-1802.

Région de Bâb al-Jazîra

  • 5 Cf. A.Devoulx, « Édifices », chap. XXXIII. Devoulx traduit la date de AH 1162 en 1768-1769 par err (...)

3332) Funduq al-Qshâsh5 (I/8) AH 1162-1202/1748-1788.

Notes

1 Vol. 2, p. 96.

2 A.Devoulx, « Édifices », chap. XXXIII. Vol. 2, p. 100.

3 Pour cette traduction, H.Klein, p. 53. Cf. aussi : OREF-GAM, p. 165. (« Zenqa el Haoua : rue des Impuissants, ainsi nommée parce qu’il s’y trouvait un caravansérail habité par de vieux soldats turcs. »)

4 A.Temimi (« Grande Mosquée », p. 168 et note 36) pense qu’il s’agit d’un quartier de ce nom, mais la waqfiyya de ce caravansérail (CAOM 1 Mi 14 z 28, n° 180), par `Abdî Pacha (1724-1733) traduit par A.Devoulx, « Édifices », chap. XXXI, ainsi que quelques résumés des actes de habus, ne laissent pas de doute sur le fait qu’il s’agit bien d’un caravansérail, dont l’adresse d’après un de nos documents était 9, rue de la Couronne.

5 Cf. A.Devoulx, « Édifices », chap. XXXIII. Devoulx traduit la date de AH 1162 en 1768-1769 par erreur.

© CNRS Éditions, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search