Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Briser la mosaïque

 | 
Géraldine Chatelard

Illustrations

Texte intégral

Carte 1. La Jordanie dans son environnement régional. Le tracé des frontières est indicatif

Carte 2. Transjordanie et Cisjordanie. Agglomérations principales et caractéristiques géographiques des régions centrales de part et d’autre de la mer Morte et de la vallée du Jourdain

Carte 3. Les environs immédiats de Madaba dans un rayon de 15 kilomètres : agglomérations et zones tribales

Carte 4. Le centre-ville de Madaba, plan schématique

1Entre 1901 et 1913, le père dominicain Antonin Jaussen, enseignant à l’École pratique d’études bibliques à Jérusalem, mène des enquêtes ethnographiques sur les tribus nomades et semi-nomades à l’est du Jourdain. Il utilise la paroisse de Madaba comme base et des chrétiens latins comme guides. De ces séjours, il tire, outre son ouvrage ethnographique Coutumes des Arabes au pays de Moab (1908), une série de clichés sur plaques de verre, aujourd’hui conservés à la photothèque de l’École biblique et archéologique française de Jérusalem, que nous remercions pour son aimable autorisation d’en reproduire ici quelques uns. La plupart de ces clichés ne sont pas datés avec précision.

Photo 1. Campement d’une famille chrétienne dans les environs de Madaba

Photo 2. Couple de chrétiens dans le village de Madaba

Photo 3. Le missionnaire latin, sans doute Don Giuseppe Manfredi, parmi les hommes de la tribu des ‘Azayzat, devant le bâtiment du couvent latin à Madaba

Photo 4. Les fillettes de l’école latine avec les religieuses arabes de la congrégation du Rosaire, devant le couvent latin de Madaba

Photo 5. Portrait d’Ibrahim Twal, Madaba

Photo 6. Portrait de la femme d’Ibrahim Twal, Madaba

2Dès 1933, le Studium Biblicum Franciscanum, centre d’études bibliques établi par la Custodie franciscaine de Terre sainte à Jérusalem, entreprend des fouilles au Mont Nébo. Archéologues et historiens franciscains ont depuis étendu leurs travaux à la ville antique de Madaba et à d’autres sites des environs, avec une prédilection pour la période byzantine. On leur doit aussi la création d’une école de mosaïstes, ainsi qu’un parc archéologique dans le centre-ville historique de Madaba. Le Studium Biblicum conserve dans ses archives de nombreux clichés de l’agglomération depuis les années 1930, dont ceux que nous reproduisons avec son aimable autorisation.

Photo 7. Vue de Madaba en 1937 en arrivant par l’ouest. Sur le sommet du tell, l’église latine, sans clocher. Au nord, l’église orthodoxe

Photo 8. Vue de Madaba dans les années 1950 (toujours depuis l’ouest) après la construction du clocher de l’église latine (1947) et du premier minaret

Photo 9. Vue panoramique de Madaba vers le nord, prise en 1980 depuis le clocher de l’église latine. À l’ouest, on distingue la route d’Amman via Umm al-‘Amad. Au plan médian, à gauche, le premier axe commerçant de l’agglomération relie le tell à l’église orthodoxe. Entre cet axe et le minaret, ajouté dans les années 1940 à la mosquée ottomane, une zone commerciale s’est développée et des fouilles archéologiques ont été entreprises.

Photo 10. En haut, la carte mosaïque byzantine dite « de Madaba ». Représentant la Terre sainte, elle est découverte en 1897 lors de la construction de l’église orthodoxe

Photo 11. À droite, mosaïque byzantine représentant une bacchanale, découverte dans le quartier des ‘Azayzat lors de la construction d’une habitation dans les années 1880 et intégrée dans l’habitat. Cette zone a été transformée depuis en musée

Photo 12. En bas, fouilles de la Madaba byzantine au début des années 1980. La rue à colonnades, l’église de la Vierge, le hall d’Hippolyte, etc., font actuellement partie du parc archéologique

Table des illustrations

Légende Carte 1. La Jordanie dans son environnement régional. Le tracé des frontières est indicatif
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/3660/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 254k
Légende Carte 2. Transjordanie et Cisjordanie. Agglomérations principales et caractéristiques géographiques des régions centrales de part et d’autre de la mer Morte et de la vallée du Jourdain
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/3660/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 297k
Légende Carte 3. Les environs immédiats de Madaba dans un rayon de 15 kilomètres : agglomérations et zones tribales
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/3660/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 169k
Légende Carte 4. Le centre-ville de Madaba, plan schématique
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/3660/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 175k
Légende Photo 1. Campement d’une famille chrétienne dans les environs de Madaba
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/3660/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 268k
Légende Photo 2. Couple de chrétiens dans le village de Madaba
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/3660/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 263k
Légende Photo 3. Le missionnaire latin, sans doute Don Giuseppe Manfredi, parmi les hommes de la tribu des ‘Azayzat, devant le bâtiment du couvent latin à Madaba
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/3660/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 370k
Légende Photo 4. Les fillettes de l’école latine avec les religieuses arabes de la congrégation du Rosaire, devant le couvent latin de Madaba
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/3660/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 312k
Légende Photo 5. Portrait d’Ibrahim Twal, Madaba
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/3660/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 257k
Légende Photo 6. Portrait de la femme d’Ibrahim Twal, Madaba
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/3660/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 290k
Légende Photo 7. Vue de Madaba en 1937 en arrivant par l’ouest. Sur le sommet du tell, l’église latine, sans clocher. Au nord, l’église orthodoxe
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/3660/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 101k
Légende Photo 8. Vue de Madaba dans les années 1950 (toujours depuis l’ouest) après la construction du clocher de l’église latine (1947) et du premier minaret
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/3660/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 104k
Légende Photo 9. Vue panoramique de Madaba vers le nord, prise en 1980 depuis le clocher de l’église latine. À l’ouest, on distingue la route d’Amman via Umm al-‘Amad. Au plan médian, à gauche, le premier axe commerçant de l’agglomération relie le tell à l’église orthodoxe. Entre cet axe et le minaret, ajouté dans les années 1940 à la mosquée ottomane, une zone commerciale s’est développée et des fouilles archéologiques ont été entreprises.
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/3660/img-13.jpg
Fichier image/jpeg, 320k
Légende Photo 10. En haut, la carte mosaïque byzantine dite « de Madaba ». Représentant la Terre sainte, elle est découverte en 1897 lors de la construction de l’église orthodoxe
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/3660/img-14.jpg
Fichier image/jpeg, 171k
Légende Photo 11. À droite, mosaïque byzantine représentant une bacchanale, découverte dans le quartier des ‘Azayzat lors de la construction d’une habitation dans les années 1880 et intégrée dans l’habitat. Cette zone a été transformée depuis en musée
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/3660/img-15.jpg
Fichier image/jpeg, 155k
Légende Photo 12. En bas, fouilles de la Madaba byzantine au début des années 1980. La rue à colonnades, l’église de la Vierge, le hall d’Hippolyte, etc., font actuellement partie du parc archéologique
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/3660/img-16.jpg
Fichier image/jpeg, 237k

© CNRS Éditions, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540