Version classiqueVersion mobile

La construction nationale syrienne

 | 
Stéphane Valter

Deuxième partie. Le discours historique et la preuve archéologique

Chapitre V. Représentations linguistiques, scripturales et culturelles du passé

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’analyse des élaborations historiques relatives aux faits linguistiques, aux données scripturales et aux réalisations culturelles et artistiques permet de mieux appréhender tant la démarche historiographique que les objectifs de la construction identitaire nationale. Dans ce cadre, les références habituellement proposées par le discours historique se précisent et viennent compléter certaines des conclusions tirées précédemment de l’étude thématique de la vision de l’histoire. Un aspect qui étaye la thèse des tentatives de territorialisation de l’identité nationale imaginée est le fait significatif qu’une origine plus spécifiquement syrienne que globalement arabe est souvent supposée à certains faits de civilisation et de culture. Ainsi, la généalogie présumée des langues sémitiques anciennes de la région (dont certaines continuent à être pratiquées) se conçoit à travers des rapports de dépendance plaçant la langue arabe au centre d’un système revendiqué, au bout du compte, comme un...

© CNRS Éditions, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search