Version classiqueVersion mobile

La construction nationale syrienne

 | 
Stéphane Valter

Deuxième partie. Le discours historique et la preuve archéologique

Chapitre III. L’affirmation d’une identité arabe par le discours historique

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Ce chapitre traite de la progressivité du processus d’affirmation du caractère arabe de l’identité syrienne, credo du discours historique. Si les périodes anciennes ne peuvent ainsi pas toujours être présentées de manière convaincante comme arabes, malgré les tentatives, l’apparition de certains peuples (tels que les Cananéens, Araméens, Safaïtes, Nabatéens et Palmyréniens) permet par contre de soutenir que ces peuples spécifiquement syriens doivent être considérés comme les ancêtres authentiques des Syriens d’aujourd’hui, et également qu’ils sont tous arabes. On peut en ce sens remarquer que l’arabisation de l’histoire, tentée avec un succès mitigé pour les périodes anciennes et peu documentées, prend une assurance historiographique certaine pour les périodes plus récentes, car au fur et à mesure que l’objet du discours historique s’éloigne des origines de la mémoire, la précision croissante des données scientifiques permet de conférer aux représentations du passé une tendance grad...

© CNRS Éditions, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search