Version classiqueVersion mobile

La construction nationale syrienne

 | 
Stéphane Valter

Première partie. La construction d'un modèle identitaire idéal

Chapitre II. Entre arabité et syrianité : la permanence d’une ambiguïté identitaire

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les liens pouvant exister entre la naissance de l’arabisme, en tant que mouvement idéologique qui naquit et se développa au sein d’une nation arabe progressivement perçue par les acteurs politiques de l’époque comme distincte de l’ensemble ottoman, et la formation d’une certaine forme de sentiment d’appartenance nationale en Syrie (comprise dans le sens territorial large de l’époque), lié à des références identitaires à la fois arabes, syriennes et pan-syriennes, devront être appréhendés à travers un retour historique suffisamment profond pour être significatif. Cette rétrospective, qui sera essentiellement orientée vers l’analyse des rapports existant entre les notions de territoire et d’identité, semble indispensable afin de mieux saisir le long processus de construction d’un modèle idéal de la nation de même que la genèse des enjeux actuels des représentations du passé, en en montrant les ruptures et continuités. Il existe ainsi, dès le milieu du xixe siècle, au-delà des nombreus...

© CNRS Éditions, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search