Version classiqueVersion mobile

La France et la question de Syrie (1914-1918)

 | 
Vincent Cloarec

Préface

Henry Laurenas

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les historiens du xxe siècle sont prisonniers de leurs sources alors qu’ils sont sollicités de répondre au plus vite aux questions de leurs contemporains. C’est particulièrement vrai pour l’histoire du Proche-Orient durant la décennie cruciale 1912-1922. Les témoins français en ont relativement peu parlé et le plus souvent avec une passion attisée par les conflits de l’après-guerre. Pendant longtemps, la vision commune s’est alimentée de la tradition lawrencienne avec le succès mondial des Sept Piliers de la Sagesse et la tradition arabe a trouvé sa vulgate dans les œuvres d’Amin Saïd (en arabe) et de George Antonius (en anglais). Les principaux cadres de référence sont ainsi fixés dès la fin des années 1930.

Cette domination du champ historiographique par l’école anglo-saxonne, finalement peu remise en cause par les historiens nationalistes arabes intégrés dans le circuit académique occidental, s’est trouvée consacrée par l’ouverture des archives britanniques dans les années 1960. C...

© CNRS Éditions, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search