Version classiqueVersion mobile

Histoire économique du cinéma français

 | 
Laurent Creton

Conclusion

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les montages financiers alambiqués, les surenchères qui conduisent à l’envolée des budgets et les affres d’une économie de casino sont des tendances lourdes du secteur cinématographique. Elles sont devenues depuis longtemps les invariants d’un domaine d’activité structurellement marqué par la logique du prototype, l’absence de régularité, l’incertitude quant à l’œuvre réalisée et sa réception par le public. Les années trente n’échappent pas à cette détermination et dans les circonstances de crise propres à cette décennie elles en constituent même le comble. Le tournant des années quarante est à bien des égards une rupture majeure, y compris pour le cinéma : c’est sous le régime de Vichy que se mettra en place une politique active et coordonnée en faveur de son industrie, la réglementation et les institutions qui en procèdent étant au fondement même d’un système de régulation qui s’est depuis lors maintenu dans ses grandes lignes.

Ce système suscite maints débats et controverses. Il e...

© CNRS Éditions, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search