Version classiqueVersion mobile

Histoire économique du cinéma français

 | 
Laurent Creton

Chapitre premier. Le Crédit National et le cinéma : une improbable rencontre

Laurent Creton

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Image img01.jpg

Affiche pour la souscription des emprunts du « Crédit National pour faciliter la réparation des dommages causés par la guerre », 1919. Source : archives du Crédit National.

Le financement des films est presque toujours présenté comme l’élément crucial de toute économie du cinéma. Pour beaucoup, elle s’y réduirait presque totalement : l’économie, n’est-ce pas d’abord une affaire d’argent ? Une telle focalisation ne surprend guère et se justifie même, si l’on considère que son absence serait de nature à pénaliser une production cinématographique accoutumée à un certain niveau d’irrigation. La question budgétaire y est étroitement liée et le coût des films suscite communément à la fois fascination et consternation. Les stratégies promotionnelles des majors qui mettent en avant l’opulence des budgets de films afin d’en faire des arguments commerciaux exploitent cette trouble passion pour l’argent, et dans le même temps le quidam peut s’enivrer des parfums de scandale qui participent du m...

© CNRS Éditions, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search