Le cinéma à l’épreuve du système télévisuel

 | 
Laurent Creton

Deuxième partie. Cinéma et télévision : étranges rencontres

Chapitre 6. Les noces manquées du cinéma et de la télévision française

L’affaire du Testament du Docteur Cordelier, 1959-1961

François Garçon

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au tournant des années 1950, la télévision cesse d’être tenue pour un gadget d’ingénieurs. Son potentiel semble immense, notamment en regard des modes de divertissement à domicile. Pourtant, le petit écran n’apparaît pas comme un concurrent direct du cinéma. Immédiatement tout au moins. Pendant une période qui, selon les pays européens, varie en raison directe avec l’installation du réseau d’émetteurs, l’équipement des ménages et le déclin de la fréquentation en salles, règne une sorte de statu quo. En France, les professionnels du cinéma tardent à prendre la mesure du nouvel entrant. À l’occasion, lors de certains événements, le péril revêt, soudainement, un autre relief. La coexistence pacifique, sur fond d’ignorance, cède alors le pas à des comportements où se mêlent fureur et invective. Tous les corps de métier du secteur, depuis les exploitants et les distributeurs en passant par les producteurs et jusqu’aux personnels de télévision, concourent à des blocages en série.

Parmi les...

Auteur

François Garçon a longtemps exercé des activités de production dans les secteurs du cinéma et de la télévision. Historien de formation, il est maître de conférences à l’Université de Paris I Panthéon Sorbonne.

© CNRS Éditions, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540