Version classiqueVersion mobile

Le cinéma à l’épreuve du système télévisuel

 | 
Laurent Creton

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les relations entre cinéma et télévision sont communément empreintes de passion. Drôle de drame : d’un monde à l’autre, on s’invective volontiers, on multiplie les discours tonitruants, et dans le même temps se développe un fourmillant commerce entre des protagonistes tour à tour ravis et marris. Il est en particulier d’usage, singulièrement du côté des édiles qui parlent au nom du cinéma, et plus largement dans le commentaire ordinaire, de dénoncer les méfaits de l’hydre télévisuelle. On a d’abord reproché à la télévision, du temps du monopole public, de ne pas acheter suffisamment de films, et en outre à des prix dérisoires, conformément à ce que laisse supposer une situation de monopsone. Avec l’avènement de la télévision de marché, on l’a ensuite accusée de piller les trésors du Septième Art pour en faire un douteux commerce propre à l’exploiter sans vergogne, à le dénaturer, à lui faire perdre une dignité et un statut conquis de haute lutte.

Les professionnels du cinéma ont long...

© CNRS Éditions, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search