Version classiqueVersion mobile

Économies contemporaines du cinéma en Europe

 | 
Claude Forest

Deuxième partie. Les industries cinématographiques européennes

La Suède

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Tableau LI – Suède
Principaux indicateurs cinématographiques

Image img01.jpg

Plus grand pays Scandinave (450 000 kilomètres carrés pour presque 9 millions d’habitants), la Suède a stabilisé sa fréquentation au début des années quatre-vingt-dix après avoir perdu les quatre cinquièmes de ses spectateurs en quarante ans (70 millions en 1957). À l’instar de la Norvège, elle est l’un des rares pays à ne pas avoir vu ses entrées progresser au cours de la dernière décennie (≈ 15 millions d’entrées), et son taux de fréquentation stagne à 1,8 sortie par an et par habitant. Cette faible fréquentation est demeurée quasiment étale depuis une quinzaine d’années, à l’instar du niveau de l’offre, très élevée depuis 1975 avec 1 100 à 1 200 écrans, qui permet de disposer et de loin, du plus grand nombre de salles par habitant en Europe continentale : 7 500 habitants seulement par écran (contre 12 300 par exemple pour la France). Ce qui illustre spectaculairement que la quantité de l’offre est une condition nécessaire...

© CNRS Éditions, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search