Version classiqueVersion mobile

Économies contemporaines du cinéma en Europe

 | 
Claude Forest

Deuxième partie. Les industries cinématographiques européennes

L’Islande

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Tableau XL – Islande
Principaux indicateurs cinématographiques

Image img01.jpg

Note **

Un pays cinéphile

Grande île de 103 000 kilomètres carrés, l’Islande est le pays le moins peuplé d’Europe (272 000 habitants), mais le plus cinéphile, l’essentiel de la population et des activités étant, il est vrai, concentré dans une seule ville, la capitale Reykjavik. À la dimension de cette ville, le parc de salles est le plus réduit d’Europe, avec sept établissements qui totalisent 26 écrans pour la capitale (1999), et autant, mais qui fonctionnent de manière irrégulière, pour le reste du territoire. Du fait de son insularité et de la concentration géographique autour de Reykjavik, qui abrite par ailleurs une garnison importante de soldats américains, le taux de fréquentation islandais est le plus élevé en Europe : 5,5 sorties annuelles, 8,1 pour la seule capitale (1999) qui enregistre plus de 80 % de la fréquentation totale. La première salle est apparue dès 1906, et les cinq exploitants nationaux actuels de la...

© CNRS Éditions, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search