Version classiqueVersion mobile

Économies contemporaines du cinéma en Europe

 | 
Claude Forest

Deuxième partie. Les industries cinématographiques européennes

La Hongrie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Tableau XXXVIII – Hongrie
Principaux indicateurs cinématographiques

Image img01.jpg

Situation contemporaine

Si l’industrie cinématographique hongroise fut totalement nationalisée après l’arrivée des communistes au pouvoir (1947), un mouvement inverse s’opéra cinquante ans plus tard. La principale institution, MAFILM (Magyar Filmgyártó Vállalat), notamment chargée de toute la production cinématographique et audiovisuelle, comme de la supervision du fonctionnement des studios, avait cependant commencé à perdre son monopole au cours des années quatre-vingt. Quelques sociétés de production indépendantes virent le jour, et quelques studios de fiction purent travailler, certains (Budapest Studio, Hunna Studio, Dialóg Studio et Objectiv Studio) se transformant en sociétés privées dès 1989. Ce mouvement fut général dès le changement de régime, les monopoles d’État du cinéma éclatèrent et des sociétés commerciales ont repris les principales structures dans la production, la distribution et l’exploitation. Le t...

© CNRS Éditions, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search