Version classiqueVersion mobile

Économies contemporaines du cinéma en Europe

 | 
Claude Forest

Titre I. Une filière sous dépendances

Chapitre 2. La domination du marché européen par les États-Unis

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

De la construction des multiplexes à la diffusion numérique satellitaire, des films formatés pour la pure distraction à l’envahissement des écrans nationaux, la guerre culturelle et commerciale menée par le premier distributeur mondial de films1 mettrait les cultures nationales en danger, générant un anti américanisme cinématographique qui resurgit régulièrement dans quelques pays européens et plus particulièrement en France. Si, pour certains, au niveau local les oligopoles (Hanne-Kinépolis-UGC en Belgique, Gaumont-Pathé-UGC en France, etc.) menaceraient « l’indépendance » d’une fraction des acteurs de la filière cinématographique, sur le plan international les États-Unis d’Amérique joueraient ce même rôle vis-à-vis des entreprises et créateurs européens. Quelle que soit la validité de ces appréciations, qui relèvent cependant davantage de l’affectif que d’une analyse précise, il est toutefois incontestable que les États-Unis dominent largement le cinéma (et l’audiovisuel) mondial....

© CNRS Éditions, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search