Version classiqueVersion mobile

La santé en Chine du Sud (1898-1928)

 | 
Florence Bretelle-Establet

Avertissement

Texte intégral

1La transcription du chinois qui a été adoptée ici est la transcription pinyin. Cependant, j’ai laissé dans les citations et les intitulés de dossiers d’archives françaises les transcriptions utilisées à la fin du xixe et au début du xxe siècle par les auteurs ou les archivistes. Ces transcriptions n’étaient pas soumises à des règles bien précises, et on retrouvera, pour un même lieu, des transcriptions différentes. Ainsi, la ville aujourd’hui transcrite en pinyin Mengzi pourra apparaître sous les écritures Mengtze, Mongtseu, Mongtze ; la ville de Simao sous les formes Sémao, Seumao ; le port de Beihai sous la forme Pakhoi, la concession française de Guangzhouwan sous la forme Quangtchéouwan, et les villes de Haikou et Longzhou, sous les formes Hoihao et Longtchéou.

2Pour alléger la présentation des sources utilisées, j’ai adopté les abréviations suivantes :

3GGI : Fonds du Gouvernement général de l’Indochine ;

4SOM. AF : Ancien Fonds de la Section d’Outre-Mer du ministère des Colonies ;

5SOM. NF : Nouveau Fonds de la Section d’Outre-Mer du ministère des Colonies.

6Ces fonds d’archives sont au Centre des Archives d’Outre-Mer (CAOM) à Aix-en-Provence.

7NS, Chine : Fonds Nouvelle Série, Chine ;

8Asie, 1918-1940, Chine : Fonds Asie, 1918-1940, Chine.

9Ces deux fonds sont au ministère des Affaires étrangères de Paris.

10Série A, Légation de France à Pékin.

11Ce fonds se trouve au Centre des Archives diplomatiques de Nantes.

12AHMC : Annales d’Hygiène et de Médecine coloniales.

© CNRS Éditions, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search