Version classiqueVersion mobile

Armement et ve République

 | 
Maurice Vaïsse

I. L'arme atomique

La genèse de la force de dissuasion nucléaire française

Jacques Chevallier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pour ma communication, j’ai privilégié trois thèmes : le rôle central du général de Gaulle, la crise du thermonucléaire et la propulsion nucléaire, en mettant l’accent sur les motivations des principales décisions et l’ampleur des conséquences de certaines options initiales.

LES ARMES NUCLÉAIRES

Situation en 1958

Comme chacun sait, les débuts de la Ve République ont été marqués en matière d’armement par la volonté du général de Gaulle de permettre à notre pays de reprendre le contrôle de son destin, en dotant la France d’un armement nucléaire qui lui soit propre. Pour la partie nucléaire, il allait tout naturellement s’appuyer sur le Commissariat à l’énergie atomique (CEA), qu’il avait créé par ordonnance du 18 octobre 1945. Depuis la fin de 1951, sous l’impulsion de Félix Gaillard, nommé secrétaire d’État à la présidence du Conseil en août 1951, et de Pierre Guillaumat, fidèle du général de Gaulle, nommé administrateur général en novembre 1951, le CEA avait développé progressivement u...

Auteur

Jacques Chevallier : ancien polytechnicien, il intégra le Génie maritime avant de rejoindre en 1959 le CEA comme chef du groupe/département de propulsion nucléaire. De 1972 à 1985, il fut directeur des applications militaires au CEA avant de devenir délégué général à l’Armement (1986-1988).

© CNRS Éditions, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search