Version classiqueVersion mobile

Armement et ve République

 | 
Maurice Vaïsse

Troisième partie. La fabrication et le commerce des armes

Les missiles de la Marine de 1968 à 1970

Maurice Brunet

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La présente communication traite des missiles de la Marine française du début de 1958 à 1970. Je présenterai d’abord les missiles tactiques, puis, les missiles stratégiques. Je ne parlerai pas des missiles air-air de l’Aéronavale communs à ceux de l’armée de l’air.

La Marine avait pris conscience de bonne heure que les missiles constitueraient, à l’avenir, l’armement principal des navires, mais, au début de 1958, les missiles n’étaient encore considérés que comme des sujets d’études intéressants au plan technique et nécessaires pour l’avenir ; on ne voyait pas que ces études devaient déboucher prochainement sur des engins opérationnels. Les orientations de la Marine ont rapidement et complètement évolué au cours de l’année 1958. Cette évolution se serait faite tôt où tard au vu des choix de la marine américaine pour l’armement de ses nouvelles unités, mais, à mon avis, deux personnalités ont eu un rôle important. L’ingénieur général Gisserot a pris la direction des constructions nava...

Auteur

Maurice Brunet : ancien polytechnicien, il travailla à la DCAN de Brest, puis, à partir de 1958, à la direction du Groupe engins spéciaux du Service technique des constructions et armes navales. En 1969, il prit la direction de la Direction technique des engins. Au cours des cinq années qu’il passa à ce poste, il mit en service les deux unités du plateau d’Albion, assura l’armement du Redoutable, premier sous-marin français à propulsion atomique, et présida à la mise en service de la première unité équipée de missiles Pluton.

© CNRS Éditions, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search