Version classiqueVersion mobile

Armement et ve République

 | 
Maurice Vaïsse

Troisième partie. La fabrication et le commerce des armes

Les porte-avions Clemenceau et Foch et leur aéronautique

Philippe Quérel

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

INTRODUCTION

Dès la fin de la Seconde Guerre mondiale, la Marine entreprend la reconstitution de ses forces aéronavales. Le premier plan, conçu en 1949, ne fut jamais présenté au Parlement. En 1951-1952, le chef d’état-major général de la Marine, l’amiral Nomy, élabore un plan à long terme, le « statut naval ». Tenant compte de l’aide américaine et de son évolution prévisible, du rôle de la Marine dans l’OTAN, de ses missions purement nationales, il prévoit une flotte de 450 000 tonnes de navires de combat, de 20 000 tonnes d’engins de débarquement et de 70 000 tonnes de navires auxiliaires, en 1970. Conformément aux enseignements de la guerre, le porte-avions, dont quatre exemplaires sont prévus, est au cœur du statut.

Sa réalisation est ajustée aux possibilités matérielles, financières et techniques par le biais de plans plus limités dans le temps. Le calendrier prévoit l’entrée en service des premières constructions neuves en 1954. Les condamnations des navires de la vieille flotte...

Auteur

Philippe Quérel : docteur en histoire, professeur certifié d’histoire-géographie. Sa thèse, « Vers une marine atomique. La marine française (1945-1958) », reçut le prix de stratégie maritime Amiral-Daveluy en 1994. Il est membre de la Société française d’histoire maritime et de l’US Naval Institute. Il travaille actuellement sur la marine nationale durant la Première Guerre mondiale.

© CNRS Éditions, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search