Version classiqueVersion mobile

Armement et ve République

 | 
Maurice Vaïsse

III. L'armement et l'OTAN

Débat

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Général Maurin : J’aimerais faire les remarques suivantes : Le premier FATAC n’a jamais échappé au commandement français, même si jusqu’en 1966 il était intégré dans les forces de l’OTAN. C’est, effectivement, le commandement de la Défense aérienne française qui a coopéré à l’établissement du plan NADGE, comprenant des radars déployés depuis le nord de l’Europe jusqu’en Turquie. Après que nous ayons quitté l’OTAN, nous avons continué en fonction des accords « Ailleret-Lemnitzer », prescrits par le général de Gaulle, à participer à cette chaîne continue de défense aérienne. Ceci, d’autant plus que les radars qui la composaient étaient de fabrication Thomson, donc français. Ce plan nous intéressait donc, non seulement du côté opérationnel, mais aussi industriel. Un mot sur l’armement nucléaire tactique. En France, si on a mis l’accent sur les forces de dissuasion, on n’a jamais favorisé l’idée de notre participation à une bataille nucléaire. Cette éventualité avait été répandue dans l...

© CNRS Éditions, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search