Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Armement et ve République

 | 
Maurice Vaïsse

I. Le cadre institutionnel

Innovation technique, fonctionnement des institutions et politique : créer la DMA et concevoir les missiles de la force de frappe française

Dominique Pestre

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’objet de cette étude* est d’étudier comment et pourquoi la Délégation ministérielle à l’armement (DMA) a été créée au printemps 1961. Comprendre la création d’une institution requiert en général deux ordres d’investigations, deux types de préoccupations. D’une part une étude des raisons et motivations des acteurs, de l’autre une analyse du processus de décision, de son déploiement temporel. Le premier type d’analyse suppose une rationalité des acteurs, le fait qu’ils essaient, au vu d’objectifs (qui peuvent être nouveaux et induire une nouvelle réflexion), de données (les réalités de l’armée française ou les techniques de guerre envisagées pour le futur) et d’intérêts (ceux d’un ministre ou d’un corps d’ingénieurs par exemple), de trouver des solutions qui les satisfassent. Le second tient pour acquis que la création ou la modification de toute organisation complexe (ce qui est le cas pour le ministère de la Défense au début des années 1960) dépend étroitement d’une suite d’événem...

Auteur

Dominique Pestre : il fit successivement des études de physique et des études d’histoire. Il soutint sa thèse « Physique et physiciens en France, 1918-1940 » en 1982, puis collabora à l’histoire du CERN. Il est directeur d’études à l’EHESS et directeur du Centre Alexandre-Koyré, UMR CNRS, depuis 1997.

© CNRS Éditions, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540