Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Des mathématiciens et des guerres

 | 
Antonin Durand
, 
Laurent Mazliak
, 
Rossana Tazzioli

Les auteurs

Texte intégral

1Anne-Laure Anizan est agrégée d’histoire et chercheure rattachée au centre d’histoire de Sciences po. Elle est spécialiste de l’histoire politique et intellectuelle en France au début du xxe siècle.

2Antonin Durand est agrégé d’histoire et doctorant à l’École pratique des Hautes études. Sa thèse porte sur les mathématiciens engagés dans la vie politique italienne autour de l’unification nationale.

3Pierre Journoud est chercheur à l’Institut de recherche stratégique de l’École militaire (IRSEM) et membre du Centre d’histoire de l’Asie contemporaine (CHAC, Paris I). Il est spécialiste d’histoire politique, militaire et culturelle de l’Asie orientale dans la deuxième moitié du xxe siècle.

4Antoni Malet est professeur d’histoire des sciences au département de sciences humaines de l’Université Pompeu Fabra de Barcelone. Ses travaux portent sur les sciences des xvie et xviie siècles, et sur l’influence du franquisme sur la vie scientifique.

5Laurent Mazliak est maître de conférences au Laboratoire de Probabilités et Modèles Aléatoires de l’Université Pierre et Marie Curie. Mathématicien et historien des mathématiques, il est spécialiste de l’histoire des probabilités au début du xxe siècle.

6Anne-Sandrine Paumier est agrégée de mathématiques et doctorante en histoire des mathématiques à l’Université Pierre et Marie Curie. Sa thèse porte sur Laurent Schwartz et la vie collective des mathématiques de son temps.

7Jean-Guy Prévost est professeur au département de sciences politiques de l’Université du Quebec à Montréal. Il est spécialiste d’histoire des idées politiques et de socio-politique des sciences, notamment dans l’Italie libérale et fasciste.

8Rossana Tazzioli est professeur au Laboratoire Paul Painlevé à l’Université de Lille 1. Elle est spécialiste d’histoire de l’analyse mathématique et des rapports entre sciences et politique en Italie à la fin du xixe et au début du xxe siècle.

9William Thomas est Junior Research Fellow au Centre for the History of Science, Technology and Medicine de l’Imperial College (Londres). Il est spécialiste d’histoire de la recherche opérationnelle et de ses interactions avec les questions militaires.

© CNRS Éditions, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Freemium

open access

Offert par L’éditeur de ce site