Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La télévision des Trente Glorieuses

 | 
Évelyne Cohen
, 
Marie-Françoise Lévy

Introduction

Évelyne Cohen et Marie-Françoise Lévy

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La télévision des années 1945 à 1974 participe à la construction d’un nouvel espace culturel et politique. À partir de l’étude des programmes (production, programmation et réception), cet ouvrage – sans prétendre à l’exhaustivité – privilégie l’histoire des relations entre la télévision et les citoyens.

Les Trente Glorieuses portent le projet d’une télévision qui doit définir et mettre en œuvre les missions d’un service public : « informer, distraire, instruire ». Avec l’élaboration des programmes et des genres se tissent des liens entre la télévision et les téléspectateurs qui contribuent à dessiner les contours d’une communauté imaginée1. Dès les années cinquante, la télévision est pensée comme « un instrument du progrès moral et intellectuel de l’homme en même temps qu’une source de distraction et de joie2 ». Instrument de la connaissance de la France et des Français, elle se constitue comme un observatoire des pratiques de la vie quotidienne et s’installe au cœur de l’information...

Auteurs

Maître de conférences à l’Université Denis Diderot (Paris 7), habilitée à diriger des recherches. Co-responsable de la Fédération de recherches en Sciences de la ville de l’Université Paris 7. Elle a notamment publié : Paris dans l’imaginaire national de l’entre-deux-guerres, Paris, Publications de la Sorbonne, 1999, 398 p. Maurice Agulhon, Annette Becker, Évelyne Cohen (Études réunies par), La République en représentations - Autour de l’œuvre de Maurice Agulhon, Paris, Publications de la Sorbonne, 2006, 421 p. ; membre du Comité éditorial de la Collection d’archives audiovisuelles « Voir et savoir-Images du Temps Présent à la Télévision 1949-1964 », Paris, 1997, (Institut national de l’audiovisuel, CNRS, Paris 3-Paris 7-Paris 10-Paris 13). Un manuscrit inédit (à paraître) La télévision sur la scène du politique-Un service public pendant les Trente Glorieuses, 196 p.

Chercheur au CNRS (UMR Identités, Relations Internationales et Civilisations de l’Europe, Universités Paris 1 Panthéon – Sorbonne -Paris 4). Parmi ses publications : La télévision dans la République. Les années cinquante (dir.), Bruxelles/Paris, Complexe-IHTP, 1999 ; « Les années soixante-huit. Le temps de la contestation », Bruxelles/Paris, Complexe-IHTP, 2000 et « Crises et conscience de crise. Les années grises de la fin de siècle », Vingtième siècle. Revue d’histoire, no 84, 0ctobre-Décembre 2004 (en co-direction avec Geneviève Dreyfus-Armand, Maryvonne Le Puloch, Robert Frank, Michelle Zancarini-Fournel). Elle a également contribué à L’Écho du Siècle. Dictionnaire historique de la radio et de la télévision en France, sous la direction de Jean-Noël Jeanneney, Hachette, Nouvelle édition, Pluriel, 2001.

© CNRS Éditions, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540