Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Autopsie du musée

 | 
Agnès Callu

Annexe 1. Les corpus d’archives artistiques conservés à l’IMEC

Texte intégral

Artistes et photographes

  • 1 Voir « Dado », La Lettre de l'IMEC, no 6, automne 2007, p. 12.

1Pierre Albert-Birot (1876-1967), peintre, mais également poète et fondateur de la revue SIC ; Frédéric Barzilay (né en 1917), photographe du nu féminin ; Jean Bazaine (1904-2001), peintre non figuratif qui s’est aussi intéressé à l’art du vitrail à celui de la mosaïque ; Étienne de Beaumont (1883-1956) qui fut à la fois créateur de décor de théâtre, de costumes et de bijoux, surtout connu pour ses bals masqués ; Didier Ben Loulou (né en 1958), qui photographie avec la même intensité les visage et les villes ; Étienne Beöthy (1897-1961), membre fondateur du groupe Abstraction-Création ; Pol Bury (1922-2005), un des premiers artistes cinétiques ; Gisèle Celan-Lestrange (1927-1991), peintre et graveur qui a accompagné de nombreux poètes ; Roman Cieslewicz (1930-1996), artiste, graphiste, affichiste, dont le travail est présent dans toutes nos bibliothèques personnelles ; Dado (1933-2010) dont l’IMEC possède les œuvres « ADNisées »1 ; Fred Deux (né en 1924), dessinateur et écrivain tout entier absorbé dans une démarche autobiographique ; Jacques Doucet (1924-1994) qui a appartenu au mouvement COBRA ; Albert Flocon, (1909-1994), graveur français d’origine allemande, ancien élève du Bauhaus ; André Fougeron (1913-1998), promoteur après la guerre du Nouveau Réalisme français ; Gisèle Freund (1908-2000), dont on connaît moins les activités de grand reporter ; Otto Freundlich (1878-1943), maître de l’abstraction membre des groupes Art concret et Abstraction-Création ; Aline Gagnaire (1911-1997) qui participa aux activité de l’Ouvroir de peinture potentielle (OUPEINPO) ; Shirley Goldfarb (1925-1980), peintre abstraite qui a laissé un important journal intime ; Maurice Guy-Loë (1898-1991), peintre lauréat du prix Blumenthal de 1922, fondateur de la Maison des artistes ; Jean Hélion (1904-1987), membre des groupes Art concret et Abstraction-Création, mais qui évolua plus tard de l’abstraction vers la figuration ; Maurice Henry (1907-1984), poète et peintre surtout connu pour son dessin d’humour ; Pierre Jahan (1909-2003), « photographe-illustrateur » comme il aimait à se définir lui-même ; Ida Kasksya (1905-1990), artiste française d’origine russe, connue pour ses collages et sa proximité avec la poésie ; Michèle Katz (née en 1936), artiste plasticienne auteure d’un abondant journal ; Jeanne Kosnick-Kloss (1892-1966), peintre d’origine allemande, fondatrice de l’Association des amis d’Otto Freundlich ; Charles Lapicque (1898-1988), le coloriste le plus étonnant parmi les artistes de la Seconde École de Paris ; Robert Lapoujade (1921-1993) qui fut autant cinéaste que peintre ; Jean Le Gac (né en 1936), peintre de la Nouvelle Figuration dans la veine dite « narrative » ; Henri Maccheroni (né en 1932), peintre, photographe, graveur, cofondateur du centre national d’art contemporain Villa Arson à Nice ; André Mare (1885-1932), peintre et décorateur qui fut à l’initiative de la fameuse maison cubiste du Salon de 1912 ; Gregory Masurovsky (1929-2009), dessinateur et graveur maître du noir et du blanc ; Jean-Luc Parant (né en 1944), « fabricant de boules et de textes sur les yeux » ; Arturo Patten (1939-1999), photographe remarqué pour ses portraits d’écrivains ; Louis Péronne (1892-1965), peintre discret conseillé par Félix Fénéon ; Édouard Pignon (1905-1993) qui a pratiqué une figuration proche de l’abstraction, qui a aussi créé de nombreux décors pour Jean Vilar ; Cécile Reims (née en 1927), buriniste dont l’œuvre personnelle est caractérisée par un naturalisme mélancolique, qui a aussi traduit les œuvre de Hans Bellmer, Leonor Fini et Fred Deux ; Agnès Rosenstiehl (née en 1941), auteure et illustratrice d’une œuvre importante pour la jeunesse ; AlinaSzapocznikow (1926-1973), sculpteure polonaise auteur d’une étonnante série de pièces réalisées à partir de moulage de son corps ; Boris Taslitzky (1911-2005), connu pour ses tableaux décrivant la vie ouvrière et la résistance communiste, ce peintre est aussi un excellent portraitiste et un maître des vues d’atelier ; Léon Zack (1892-1980) qui, avant d’opter pour l’abstraction, a appartenu au mouvement néo-humaniste défendu par Waldemar-George.

Critiques et historiens de l’art

2Henri Béhar, l’un des meilleurs spécialistes du mouvement Dada et du surréalisme ; Renée Boullier (1916-1998), directrice artistique de la revue Nabuchodonosor ; Liliane Brion-Guerry qui a dirigé un ouvrage collectif remarqué dans le domaine de l’histoire de l’art intitulé 1913. Les formes esthétiques de l’œuvre d’art à la veille de la Première Guerre mondiale ; Georgette Camille (1900-2000), grande amie des surréalistes et correspondante de la revue Cahiers du Sud ; Hubert Damisch (né en 1928) qui a marqué par son enseignement plusieurs générations d’historiens de l’art ; Georges Didi-Huberman (né en 1953), philosophe et historien ; Mikel Dufrenne (1910-1995) qui a longtemps codirigé la Revue d’esthétique ; Félix Fénéon (1861-1944), proche de la génération des postimpressionnistes et rédacteur du Bulletin de la vie artistique ; Jean-Louis Ferrier (1926-2002), créateur de la revue d’esthétique Médiations ; Blaise Gautier (1930-1992), premier directeur du Centre national d’art contemporain et créateur de la Revue parlée au Centre Pompidou ; Daniel Klébaner (1949-2011), écrivain et critique d’art ; Bernard Lamarche-Vadel (1949-2000), créateur de la revue Artistes ; Jacques Lepage (1909-2002), théoricien de l’École de Nice et du mouvement Support-Surface ; Catherine Millet (née en 1948), créatrice de la revue art press ; Jean-Michel Palmier (1944-1998), spécialiste de l’expressionnisme littéraire et artistique germanique ; Hélène Parmelin (1915-1998), critique d’art et pamphlétaire, proche du Parti communiste et ami de Picasso ; Gaëtan Picon (1915-1976), directeur de la collection « Les sentiers de la création » chez Albert Skira ; Édouard Roditi (1910-1992), critique d’art, critique littéraire, poète et traducteur ; Waldemar-George (1893-1970), probablement le critique d’art le plus prolifique de l’entre-deux-guerres, directeur ou créateur de nombreuses revues parmi lesquelles L’Amour de l’art, Formes, Prisme des arts ; André Warnod (1885-1960), écrivain, chroniqueur et dessinateur ; auxquels viennent se joindre les écrivains et les poètes qui ont eu une activité de critique d’art : Saranne Alexandrian (1927-2009), Jacques Henric (né en 1938), Alain Jouffroy (né en 1928), Jean Lescure (1912-2005), Édouard Levé (1965-2007), Bona de Mandiargues (1926-2000), Jean José Marchand (1920-2011), Jean Paulhan (1884-1968), José Pierre (1927-1999), André Pieyre de Mandiargues (1909-1991), Jean Tardieu (1903-1970)…

Maisons d’édition qui ont eu une activité exclusive ou importante dans le domaine des livres d’art

3Le Chêne (après son rachat par Hachette en 1951), maison qui vit le jour en 1941 sous l’égide de Maurice Girodias ; les Éditions surréalistes, nées en mars 1926 avec l’ouverture de la galerie surréaliste, rue Jacques-Callot à Paris ; Georges Fall éditeur, qui crée en 1954 « Le Musée de poche », collection de petits livres entièrement en couleurs, dont le succès lui permet de lancer en 1967 la revue Opus international ; Flammarion, grande maison d’édition fondée à Paris en 1874, avec des collections telles que “Les Classiques de l’art”, “Images et Idées”, et “Les Maîtres de la peinture moderne” ; Les Éditions de la Sirène, fondées en 1917 avec dans son catalogue les noms de Max Jacob, Blaise Cendrars, Félix Fénéon, Jean Cocteau, Kees Van Dongen, Fernand Léger ou Raoul Dufy…, gérées dès 1923 par les Éditions Crès.

Associations

4Association des Amis de Jeanne et d’Otto Freundlich ; Archives du livre d’artistes et des « Ephemera » ; Maison nationale des artistes ; Salon des réalités nouvelles.

Galeries d’art

5Galerie Colette Allendy ; Galerie Matières et Formes puis Galerie Breteau ; Galerie Billiet-Caputo ; Galerie de France ; Galerie Chantal Crousel.

Revues

6artpress, L’Art vivant, Mélusine, Opus international, Médiations, SIC.

Notes

1 Voir « Dado », La Lettre de l'IMEC, no 6, automne 2007, p. 12.

© CNRS Éditions, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Freemium

open access

Offert par L’éditeur de ce site