Version classiqueVersion mobile

Ramadan et politique

 | 
Fariba Adelkhah
, 
François Georgeon

Avertissement

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le présent ouvrage ayant pour objet l’étude d’un grand rite musulman dans un vaste espace qui va du Maroc à la Chine, nous n’avons pas cherché à unifier le système de transcription du vocabulaire « technique » de l’islam. La seule exception concerne le thème même de ce livre, le « ramadan », auquel nous avons donné partout la forme la plus courante en français. Mais le lecteur pourra rencontrer, que ce soit ici même dans les références ou dans d’autres publications, des transcriptions comme ramazân, ramaẓân, ramadhân, ramadhân.

Pour le reste, on trouvera iftâr, iftar, ou f’tour pour désigner le repas de rupture du jeûne : ‘îd, aïd, aîd (fête), sans compter le mot d’origine turque bayram (fête) qur l’on trouvera aussi sous le forme bajram ; sahûr, sahur, s’hour, sahari (repas du matin) ; tarawîh, tarawih, taraouih, teravih (prière propre au ramadan) ; zakât, zakat zekat (aumône) ; chacban, chabane, şaban (mois qu précède le ramadan) ; chawwâl, shawwal, şevval (mois qui suit le ramadan...

© CNRS Éditions, 2000

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search