Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

De Bonaparte à Balfour

 | 
Ran Aaronsohn
, 
Dominique Trimbur

Intrusion de la culture moderne

La presse arabe en Palestine dans la période ottomane

Qustandi Shomali

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Jusqu’en 1917, la Palestine fait partie de l’Empire ottoman. Elle est du point de vue de la vie intellectuelle et culturelle dans un état d’isolement total vis-à-vis du reste du monde et de l’Occident. L’instabilité politique, la faiblesse de l’administration, le remplacement de l’arabe par le turc dans l’enseignement comme langue officielle et l’imitation du passé sont les caractéristiques principales de cette période. L’État ottoman féodal, rétrograde et répressif, est rejeté par la majorité de la population du fait de sa tentative de supprimer la culture arabe.

Cependant, en dépit des conditions rétrogrades et répressives qui limitent la liberté intellectuelle, la révolution jeune-turque1 de 1908, qui porte les réformateurs au pouvoir à Constantinople, donne les plus grands espoirs aux Arabes de Palestine. Elle suscite un débat politique et des activités intellectuelles, dont on trouve des exemples dans la nouvelle presse palestinienne et à travers les partis politiques, éléments ...

Auteur

Professeur associé à l’université de Bethléem, auteur de plusieurs ouvrages sur la presse palestinienne : La Presse arabe en Palestine : « Filastin » (1911-1967), Jérusalem, Arab Studies Society, 1990, V, 1-3 ; Les Courants littéraires et critiques dans la littérature palestinienne moderne, Jérusalem, Dar al-Awdah, 1990 ; La Presse arabe en Palestine : « Mir’at al-Sharque » (1919-1939), Jérusalem, Arab Studies Society, 1992 ; La Presse arabe en Palestine : « al-Akbar », Jérusalem, Arab Studies Society, 1996 ; La Presse arabe en Palestine : « al-Carmel », Jérusalem, al-Lika Center, 1996.

© CNRS Éditions, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540