Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

De Bonaparte à Balfour

 | 
Ran Aaronsohn
, 
Dominique Trimbur

Religion et enjeux de culture traditionnelle

Un philosophe comme directeur général : Émile Meyerson et la Jewish Colonization Association en Palestine1

Yoram Mayorek
Traduction de Dominique Trimbur

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans les premières heures du 23 décembre 1907, Émile Meyerson (1859-1933) met la dernière main au manuscrit de son premier livre, L’Identité et la réalité2, un ouvrage scientifique relevant du domaine de l’épistémologie – une enquête philosophique sur les fondements de la connaissance. Souffrant d’insomnie, Meyerson ne se recouche pas mais décide d’écrire une lettre à sa sœur Frania, résidant encore dans leur ville d’origine, Lublin, en Pologne orientale3. Considérant l’achèvement de ce livre comme la conclusion d’un chapitre significatif de sa vie, Meyerson décrit longuement dans cette lettre sa vie en France, où il s’est rendu en 1882, après avoir terminé en Allemagne ses études de chimie. À Paris, il trouve un emploi dans la célèbre agence de presse Havas, en tant que rédacteur pour les informations étrangères. Il s’agit là d’un emploi très pratique, qui lui laisse largement de quoi s’adonner à son principal domaine d’intérêt : la philosophie. « En moyenne, il n’y avait pas plus ...

Auteur

Archiviste et chercheur. Il a été directeur des Archives sionistes centrales à Jérusalem de 1990 à 1998. Il a publié de nombreux articles sur le rôle des Juifs français en Palestine avant la Première Guerre mondiale, sur les archives juives et d’autres domaines. Il vit à Jérusalem et travaille désormais comme consultant en archivistique et chercheur indépendant.

Dominique Trimbur (Traducteur)

© CNRS Éditions, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540