Version classiqueVersion mobile

Prosélytismes

 | 
Fatiha Kaouès
, 
Myriam Laakili

Partie I. Catholiques et juifs : combattre la désaffiliation

Prosélytismes en mondes juifs : vers des judaïsmes affinitaires ?

Sébastien Tank-Storper

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

On ne trouve pas dans le corpus des textes juridiques du judaïsme de position claire et univoque en matière de conversion. Les sources talmudiques et midrashiques sont souvent contradictoires, tantôt plaidant pour l’accueil bienveillant des gerim (les prosélytes), voire teintées d’appel au prosélytisme (« Dieu n’a dispersé les Juifs de par le monde que dans le but que se joignent à eux des convertis » [Pessahim 87b]), tantôt appelant à les repousser sans exception (« Les convertis sont aussi pénibles pour Israël qu’une lèpre sur la peau » [Yebamot 47b]), ouvrant à une pluralité d’interprétations souvent contradictoires.

Comment comprendre cette ambivalence ? On le sait, on est/naît juif par la mère. Mais, en raison notamment de sa conception de l’alliance et de l’élection, le corpus juridique du judaïsme laisse la porte ouverte à ceux qui désirent sincèrement se joindre à lui. Les écritures évoquent en effet principalement quatre alliances. Annoncée à la veille du déluge, la première...

© CNRS Éditions, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search