Versión clásicaVersión móvil
OpenEdition Books

De Bonaparte à Balfour

 | 
Ran Aaronsohn
, 
Dominique Trimbur

Religion et enjeux de culture traditionnelle

La querelle du Muristan et la fondation de l’église du Rédempteur à Jérusalem

Thorsten Preine
Traductor: Dominique Trimbur

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

Le terrain sur lequel se dresse l’église du Rédempteur depuis maintenant cent ans a été très convoité au cours du xixe siècle. En effet, de nombreuses nations et confessions représentées à Jérusalem ont essayé d’acquérir cette parcelle chargée d’histoire et située non loin de l’église du Saint-Sépulcre.

C’est à cet endroit que Charlemagne (742-814) a fait construire une église Sainte-Marie, accompagnée d’un hospice. Les croisés érigèrent ici même une basilique à trois nefs avec un monastère, bâtiment que l’on peut considérer comme le prédécesseur de l’église du Rédempteur. Dans l’hôpital mitoyen s’est formé l’ordre de Saint-Jean hospitalier, qui a fait son quartier général de ce vaste terrain, situé dans le voisinage du Saint-Sépulcre1.

Après la conquête de Jérusalem par Saladin (1137-1193), en 1187, les bâtiments chrétiens situés sur le terrain désormais appelé Muristan (hôpital, hospice), sont regroupés en une grande fondation musulmane (waqf), qui cependant est décrite comme étant ...

Autor

A rédigé un mémoire de maîtrise en histoire contemporaine sur l’histoire de l’édification de l’église du Rédempteur, et par la suite, en 1997-1998, a eu la charge de différentes manifestations relatives au centenaire de cet édifice, ayant eu lieu à Jérusalem. A mis en place en 1999, dans les locaux de l’église évangélique de l’Ascension, sur le mont des Oliviers, une exposition permanente concernant les différentes fondations mises en place à Jérusalem par le Kaiser Guillaume II.

Dominique Trimbur (Traductor)

© CNRS Éditions, 2008

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540