Desktop versionMobile Version
OpenEdition Books

De Bonaparte à Balfour

 | 
Ran Aaronsohn
, 
Dominique Trimbur

Religion et enjeux de culture traditionnelle

Religion et politique en Palestine : le cas de la France à Abou Gosh

Dominique Trimbur

Das Programm OpenEdition Freemium bietet den abonnierten Benutzern Zugang zu dem Volltext im HTML-, PDF- und ePub-Format. Das Buch kann auch für Privatnutzer über unsere Partnerbuchhändler im PDF- und ePub-Format online erworben werden. Falls die gedruckte Version erhältlich ist, sind die Buchhandlungen auf dieser Seite rechts verlinkt.

Textauszug

Image img01.jpg

Abou Gosh : le village et l’église de la résurrection (Emmaüs des croisés), 1901.

Il existe peu de reconstitutions fidèles des motivations précises qui préludent à la mise en place des multiples établissements religieux et nationaux de Jérusalem et de ses environs1. Dans ce domaine, il est un fait reconnu : c’est l’imbrication étroite de la religion et de la politique. Si l’on connaît à peu près la macro-histoire de ces implantations étrangères en Terre sainte, ce sont en particulier les études de cas précis qui permettent de soupeser la complémentarité, mais aussi les tensions qui existent entre religion et politique, les deux principaux éléments intervenant dans la mise en place de ces institutions. Dans le cas présent, Abou Gosh, on peut citer la présentation générale du site par Haïm Goren, avec description sommaire, relevant principalement de l’histoire géographique2.

Pour aller plus loin dans ce domaine précis, on peut analyser la combinaison d’éléments qui a abouti à la créatio...

Autor

Chercheur associé au Centre de recherche français de Jérusalem. Sa thèse de doctorat est parue en 2000 sous le titre De la Shoah à la réconciliation ? – La question des relations RFA/Israël (1949-1956) (CNRS Éditions, Paris, Collection « Hommes et Sociétés » du Centre de recherche français de Jérusalem). Il travaille actuellement sur les présences européennes, notamment française et allemande, en Palestine aux xixe et xxe siècles. Ses principaux domaines d’intérêt concernent les relations entre politique et religion (avec en préparation un ouvrage sur les réseaux français en Palestine au xixe siècle) et les liens entre politique et culture (en particulier dans la Palestine mandataire, avec intérêt particulier pour les interventions étrangères dans le cadre de l’Université hébraïque).

© CNRS Éditions, 2008

Nutzungsbedingungen http://www.openedition.org/6540