Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Tromelin

 | 
Max Guérout

Deuxième partie

Chapitre XXII. Chronique 2009-2011

Texte intégral

2009 : Passages de la Jeanne d’Arc

1Après avoir effectué une patrouille de surveillance contre les pirates somaliens et être passé une première fois près de Tromelin le 17 mars, le porte-hélicoptères Jeanne-d’Arc passe à nouveau, le 22 avril 2009, à proximité de l’île et envoie un hélicoptère à terre.

Figure 22-1 – La Jeanne d’Arc à Tromelin le 17 mars 2009.

11 mai 2009 : Première rotation du Marion Dufresne

2Depuis que les îles éparses sont entrées dans le giron des TAAF, le Marion Dufresne effectue des visites à l’occasion de rotations dans les îles Eparses ou de liaisons ponctuelles. Des passages ont été effectués aux dates suivantes : 11 mai 2009 (1re tournée), 20 mars 2010, 22 avril 2011 (2e tournée), 24 août 2012.

Figure 22-2 – Première rotation du Marion Dufresne le 11 mai 2009.

3Le Marion Dufresne entreprend sa première tournée des îles Eparses et passe par Tromelin le 11 mai 2009.

4L’un des objectifs de cette mission était l’enlèvement d’une partie des déchets accumulés depuis cinquante-cinq ans sur l’île. Après un test effectué sur l’île d’Europa en 2007, la solution adoptée fut l’enlèvement par hélicoptère. Les déchets doivent alors être conditionnés en lots n’excédant pas la capacité d’emport de l’hélicoptère, soit moins de 700 kg. Stockés en soute à bord du Marion Dufresne, ils ont ensuite été débarqués à La Réunion pour être pris en charge par des sociétés de traitement ou de recyclage.

  • 1 Hervé Blanchet, Président de DRSM (Détection et recherche sous-marine) est un spécialiste de la dé (...)
  • 2 L’Hour M., Leroy F., Carte archéologique 2009 des îles Eparses, dans Bilan scientifique 2010 du DR (...)

5A l’occasion de cette rotation, une équipe du DRASSM est embarquée. Elle effectue une prospection magnétique autour de Tromelin sous la direction d’Hervé Blanchet1 et quelques plongées sur le site de naufrage de l’Utile. En dehors de l’épave de l’Utile, ces prospections n’ont détecté ni les épaves connues trop proches du rivage, ni de nouvelles épaves2.

7 juin 2010 : Signature à Port-Louis de l’accord franco-mauricien de cogestion de Tromelin

6Ne remettant pas en cause la position des deux états en matière de souveraineté, l’accord signé le 7 juin vise à dépasser le contentieux au profit d’une approche coopérative.

L’article 1.2 précise : « 1.2 Objectifs de l’accord.
L’objectif poursuivi est prioritairement politique et vise à dépasser le contentieux de souveraineté franco mauricien par l’adoption d’une approche partenariale dans trois domaines spécifiques : environnement, archéologie et pêche. »

7Cet accord et ses trois conventions d’application présentent en outre l’avantage de prévoir des démarches franco-mauriciennes conjointes auprès d’organisations régionales et internationales dans ces trois domaines. Cependant au moment de la mise sous presse de cet ouvrage, la ratification du traité par l’Assemblée nationale française n’a pas encore eu lieu.

2010 : Programme Litto 3D du SHOM

  • 3 Rockwell Aéro Commander 690.

8Le SHOM a mis en œuvre un programme de relevés bathymétriques des littoraux baptisé Litto3D. L’île de Tromelin est parmi les premières à faire l’objet d’un levé topographique et bathymétrique. Le levé a été effectué le 15 août 2010 à l’aide d’un avion, équipé d’un laser topo-bathymétrique3. Le résultat est une vue à la fois magnifique et saisissante des fonds qui entourent l’île.

Figure 22-3 – L’avion Rockwell Aéro Commander 690 porteur du laser.

Figure 22-4 – Litto 3D – Vue d’ensemble.

Figure 22-5 – Litto 3D : vue de l’île et du récif.

22 avril 2011 : Deuxième rotation du Marion Dufresne

Figure 22-6 – Deuxième rotation du Marion Dufresne dans les îles éparses.

Figure 22-7 – L’ancre de l’Utile et le Marion Dufresne (Photo L. Simion).

14 juin 2011

  • 4 Dupuis A., Dernier lâcher de ballon par des météorologues à Tromelin dans Le Journal de l’île de L (...)

9La station météorologique est automatisée et le lâcher du dernier ballon-sonde effectué4. Les météos assurent leur dernière mission sur l’île, mettant fin à 57 ans d’activités continues. Les aides météos Jean-Michel Dalleau, Patrick Ethève, et Eugène Paran qui furent nos compagnons lors des fouilles archéologiques, continueront cependant à y effectuer des missions, les TAAF les ayant embauchés jusqu’à leur retraite.

Figure 22-8 – P. Ethève.

Figure 22-9 – J.-M. Dalleau.

Figure 22-10 – E. Paran.

Nouvelles études botaniques

  • 5 Paulian R., Faune et flore d’un désert, Revue de Madagascar, no 18, 1er trim., 1954, p. 50-54.

10La première observation de la végétation de Tromelin a été réalisée en 1953 par Renaud Paulian5, lors de la première mission de reconnaissance effectuée sur l’île (voir chapitre 15) :

« La végétation comprend une broussaille assez dense de Tournefortia argentea L., surtout répandue sur le Nord et sur le pourtour du Sud ; quelques pieds, poussant dans des entonnoirs de sable de la côte Nord-Est, atteignent 2,5 m de haut et ont des troncs noueux et épais. A ces arbustes s’associent, principalement vers le Nord, Ipomea pescaprae Roth, la Patate à Durand; dans le Sud, Portulaca oleracea L., un peu partout Boerhaviza diffusa L., et Sida cf. grewioides Guill. et Perr., plus rarement Achynranthes aspera L. »

  • 6 Legeais 1955, p. 100.

11La patate à Durand nous intéresse particulièrement, car cette plante est consommée à Madagascar sous le nom de Lalandy ou Lalanda. Le médecin commandant Legeais précise : « La patate à Durand dont la feuille ressemble à celle du lierre, laisse dans la bouche un goût amer et sa consistance ligneuse n’en fait pas un végetal de choix pour calmer la soif6. »

  • 7 Decary R., Plantes introduites à Madagascar et toponymie locale, Journal d’agriculture tropicale e (...)

12Raymond Decary7 écrit à son sujet : « Lalandy, Lalanda – Ipomea reptans Poir. Cosmopolite tropicale : plante des marais de l’Ouest, dont les feuilles comestibles sont utilisées comme « brèdes » porte à La Réunion le nom de Patate à Durand. » Peut-être a-t-elle été consommée par les naufragés de l’Utile ?

13Mais après sa première observation, confirmée par Brygoo (Brygoo, 1955), Ipomea Pescaprae a disparu. Staub (Staub, 1970) attribue sa disparition à la présence de lapins sur l’île, mais Brygoo de son côté avait noté, la présence très fréquente dans les nids de fous à pieds rouges (Sula sula) d’extrémités de branche encore verte ou à moitié fanée de Patate à Durand. Le développement de la colonie de fous est-il à l’origine de la disparition de cette Ipomée ?

Figure 22-11 – Bohervia diffusa.

Figure 22-12 – Portulaca oleracea.

14Plus largement, une étude visant à mettre en évidence les végétaux consommés par les naufragés ou présents dans leur environnement immédiat a été confiée à Marie-Pierre Ruas (CNRS). Cette étude d’archéobotanique s’appuie sur l’analyse des graines et des spores présents dans les couches sédimentaires. Les prélèvements ont eu lieu au cours de la mission 2013 et ont été acheminés vers le MNHN.

15Cette analyse devra prendre en compte nombre de plantes qui ont été introduites par les personnels de Météo-France. Ce sont en premier lieu les cocotiers (cocos nucifera) apportés des Glorieuses, qui ont été plantés autour de la station à la fois pour en agrémenter l’environnement et pour créer un peu d’ombrage. Leur nombre atteint maintenant près d’une centaine. Autre plantation réussie, celle de vacoas (Pandanus utilis).

16Dans les abords immédiats de la station, plantés dans le sable ou en pot, se trouvent des végétaux destinés à l’ornement (Aloes (Aloe vera), Cactus (Consolea falcata)) ou pour améliorer les menus (piment oiseau, poivre noir, gingembre, papayes).

  • 8 http://ileseparses.cbnm.org/index.php/liste-taxons-tromelin.

17Le CBM de Mascarin implanté à Saint-Leu (La Réunion) est chargé de l’étude et du suivi botanique de Tromelin. Son site Internet donne une description complète des végétaux observés8. Deux des chercheurs du CBM, Luc Gigord qui en est le directeur et Christian Fontaine, ont été présents pendant une dizaine de jours au cours de la mission « Esclaves oubliés 2013 ».

Notes

1 Hervé Blanchet, Président de DRSM (Détection et recherche sous-marine) est un spécialiste de la détection sous-marine avec qui le GRAN a travaillé à maintes reprises.

2 L’Hour M., Leroy F., Carte archéologique 2009 des îles Eparses, dans Bilan scientifique 2010 du DRASSM, Paris, 2014, p. 85-86.

3 Rockwell Aéro Commander 690.

4 Dupuis A., Dernier lâcher de ballon par des météorologues à Tromelin dans Le Journal de l’île de La Réunion, mardi 14 juin 2011, p. 12.

5 Paulian R., Faune et flore d’un désert, Revue de Madagascar, no 18, 1er trim., 1954, p. 50-54.

6 Legeais 1955, p. 100.

7 Decary R., Plantes introduites à Madagascar et toponymie locale, Journal d’agriculture tropicale et botanique appliquée, vol. 10, no 10-5-7, 1963, p. 217.

8 http://ileseparses.cbnm.org/index.php/liste-taxons-tromelin.

Table des illustrations

Légende Figure 22-1 – La Jeanne d’Arc à Tromelin le 17 mars 2009.
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/27922/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 49k
Légende Figure 22-2 – Première rotation du Marion Dufresne le 11 mai 2009.
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/27922/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 54k
Légende Figure 22-3 – L’avion Rockwell Aéro Commander 690 porteur du laser.
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/27922/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 68k
Légende Figure 22-4 – Litto 3D – Vue d’ensemble.
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/27922/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 158k
Légende Figure 22-5 – Litto 3D : vue de l’île et du récif.
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/27922/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 349k
Légende Figure 22-6 – Deuxième rotation du Marion Dufresne dans les îles éparses.
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/27922/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 73k
Légende Figure 22-7 – L’ancre de l’Utile et le Marion Dufresne (Photo L. Simion).
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/27922/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 208k
Légende Figure 22-8 – P. Ethève.
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/27922/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 47k
Légende Figure 22-9 – J.-M. Dalleau.
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/27922/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 44k
Légende Figure 22-10 – E. Paran.
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/27922/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 49k
Légende Figure 22-11 – Bohervia diffusa.
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/27922/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 403k
Légende Figure 22-12 – Portulaca oleracea.
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/27922/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 451k

© CNRS Éditions, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540