Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

De Bonaparte à Balfour

 | 
Ran Aaronsohn
, 
Dominique Trimbur

Initiatives économiques et sociales

Les embarras du Crédit lyonnais en Palestine1 au début du xxe siècle

Jacques Thobie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pour des raisons de proximité géographique et donc de facilité de communications, la succursale du Crédit lyonnais ouverte à Jérusalem en 1892, est une sous-agence du siège d’Alexandrie. Cette singularité rend particulièrement acrobatique, notamment sur le plan des résultats financiers, la lecture des archives du Crédit Lyonnais, source essentielle de cette communication. En effet, les différents postes financiers de l’agence de Jérusalem ne sont que partiellement, et d’une façon souvent hétérogène, tant du point de vue sectoriel que chronologique, individualisés, par rapport aux résultats globaux d’Alexandrie2. C’est ainsi que les principaux postes des dépôts et des emplois apparaissent pour Jérusalem à partir de 1899, mais le compte de profits et pertes n’est dégagé qu’à partir de 1911. Les résultats mensuels ne figurent que pour 1913 et 1914. Quoi qu’il en soit, la correspondance avec la direction des agences étrangères du Crédit lyonnais, remarquablement classée3, et quelques do...

Auteur

Professeur émérite des universités, ancien élève de l’ENS de Saint-Cloud, agrégé d’histoire, docteur ès lettres, a enseigné l’histoire des relations internationales à Paris I, Rennes II et Paris VIII. Ancien directeur de l’Institut français d’études anatoliennes d’Istanbul, il est l’auteur de nombreux ouvrages et articles, notamment sur la Turquie et le Moyen-Orient.

© CNRS Éditions, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540