Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Tromelin

 | 
Max Guérout

Première partie

Chapitre VIII. L’île de Sable introuvable ?

Texte intégral

L’énigme Le Gentil

  • 1 AN – Marine, 3 JJ 352 fo 26 – Mémoire sur la nouvelle carte de l’archipel du NE de Madagascar sign (...)

1Le Gentil de la Galaisière, astronome qui parcourt la région dans les années 1760, est-il passé à la vue de l’île pendant le séjour des naufragés, sans les voir ? Cette question troublante est posée indirectement par Lislet Geoffroy qui sera en 1816, chef du Dépôt des cartes et journaux de l’île Maurice (voir ci-après chapitre 13). Dans un mémoire daté de 1817 qui se trouve aux Archives nationales1, récapitulant la position des îles de l’archipel des Mascareignes, ce dernier écrit :

  • 2 Joseph Martial Wetzell est né à Arras 27 octobre 1793. Wetzell à l’âge de 19 ans est reçu à Polyte (...)

« L’isle de Sable et le banc de Nazareth
La longitude de l’isle de sable a été déterminée par Mr. Le Gentil dans l’un de ses voyages à Madagascar par 52°23’ Est et la latitude 15°53’. Il y a deux ans Mr. Arnoux Cdt. Le brick la Petite Fille parcourut un banc qui tient à l’isle de Sable d’après une note insérée dans la gazette de Bourbon du 2 août 1817 par Mr. Wetzell hydrographe2. Il faisait route au NNE passant à vue de cette île il eut la sonde depuis 15° de latitude jusque vers 13° 40’ trouvant depuis 8 brasses jusqu’à 35. Ce doit être l’un des bancs de Nazareth que l’on ne retrouvait plus depuis longtemps ».

2Plus loin un tableau indique les positions des différents points de l’archipel, dont :

Nom

Longitude

Latitude

Obs

Isle de Sable

52.23.0

15.53.0

Le Gentil

Figure 8-1 – Manuscrit de Lislet-Geoffroy (détail).

  • 3 Mémoire sur la nouvelle carte de l’archipel du Nord Est de Madagascar, par Lislet Geoffroy, Au Por (...)

3Ce manuscrit sera imprimé en 18173.

4Nous savons que Le Gentil est arrivé dans l’océan Indien en 1760 avec pour mission d’aller, comme l’abbé Pingré, observer à Pondichery le transit de Vénus devant le soleil. N’ayant pas pu observer le phénomène, il décide de rester dans l’océan Indien pour attendre le passage suivant qui doit avoir lieu en 1769. Il y restera en définitive jusqu’en 1771. Il est donc possible qu’il ait observé la position de l’île de Sable alors que les naufragés y étaient présents.

  • 4 Le Gentil 1779.

5Nous avons cherché dans le livre de Le Gentil4 mention de cette observation et nous ne l’avons pas trouvée y compris dans les pages qu’il consacre au naufrage de l’Utile. Deux options s’offrent donc à nous : ou Lislet Geoffroy se trompe, ou l’observation de Le Gentil a bien eu lieu. Dans ce cas on peut imaginer que n’ayant pas noté de présence humaine sur l’île et ayant appris plus tard la présence et le sauvetage des naufragés, il ait pu, craignant critiques ou reproches, gommer toute allusion à cette affaire dans son livre publié en 1779 et 1781, après le sauvetage des derniers rescapés.

6Pendant son séjour dans l’océan Indien de 1760 à 1771, Le Gentil de la Galaisière a quatre occasions de naviguer entre les îles Mascareignes et Madagascar.

7Arrivé à l’île de France à bord du Berryer, le 10 juillet 1760, il appareille le 11 mars 1761 à bord de la Sylphide qui suit la route habituelle pour se rendre aux Indes, passant par le cap d’Ambre au nord de Madagascar. Cette route fait normalement passer au sud de l’île de Sable. Les navires naviguant aux allures portantes, puisque souffle en général l’alizé du sud-est, suivent une route directe et s’écartent peu de leur route théorique, ce qui explique le petit nombre d’observations de l’île, d’autant que le retour s’effectue par une autre route. La ville de Pondichéry ayant été prise par les Anglais, la Sylphide fera demi-tour et reviendra à Port-Louis en juillet 1761. Une observation de l’île de Sable eût été possible au cours de la première branche de l’itinéraire suivi et serait alors survenue avant le naufrage de l’Utile. Mais comme l’indique Lislet Geoffroy cette observation a eu lieu à l’occasion d’un des voyages à Madagascar. Trois voyages sont donc concernés :

  1. Le Gentil appareille le 23 août 1761 à bord du Rubis à destination de Fort-Dauphin qui est atteint le 29 septembre. Il quitte Fort-Dauphin le 12 novembre pour l’île de France où il arrive le 1er décembre 1761. Les routes suivies pour ce voyage ne passent pas à proximité de l’île de Sable, Fort-Dauphin se trouvant au sud-est de Madagascar.
  2. C’est à bord du Lys qu’embarque ensuite notre astronome, parti de Port-Louis le 29 septembre 1762, il rallie Foulepointe le 19 octobre après quelques jours d’escale à l’île Bourbon. Il embarque alors à bord du Silhouette5 et se rend en baie d’Antongil, d’où il repartira le 7 novembre pour arriver à l’île de France le 27 novembre. Le Gentil pourrait avoir observé l’île de sable au cours du retour puisqu’il navigue alors à une période durant laquelle les alizés faiblissant obligent les navires à tirer des bords. Si l’île de Sable a été observée par Le Gentil, c’est au cours de ce voyage retour que cette éventualité semble la plus probable.
  3. L’année suivante Le Gentil appareille de nouveau avec le Lys, quitte Port-Louis le 10 juin 1763, gagne l’île Bourbon puis Foulepointe où il arrive le 24 juin. Il restera jusqu’au 3 décembre à Foulepointe et reviendra à l’île de France le 24 décembre. Comme pour la traversée précédente, qui a pris à peu près le même temps, l’île de Sable a pu être observée.

Figure 8-2 – Frontispice du Neptune Oriental.

Echec d’une la tentative de Carrière de relocaliser l’île (1768)

  • 6 Le Floch de la Carrière commandant du Duc de Choiseul, cherche à apercevoir l’île au début du mois (...)

8En 1768, quelques années après les navigations de Le Gentil entre l’île de France et Madagascar, un autre bâtiment de la Compagnie des Indes, le vaisseau le Duc de Choiseul commandé par de la Carrière6 essaye de retrouver l’Île de Sable.

  • 7 Duc de Choiseul ou Petit Choiseul, frégate de 300 tonneaux, armée à Saint-Nazaire le 12 janv. 1763, (...)

9L’échec de cette tentative, dont Le Gentil et d’Après se font l’écho, est d’autant plus dommageable que les naufragés sont encore présents sur l’île et que la durée de leurs tourments aurait pu être ainsi abrégée7.

10Avant même le sauvetage des rescapés, d’Après avait publié en 1775 une nouvelle carte et la seconde édition de son Neptune Oriental.

  • 8 AN - Cartes et Plans, 6 JJ 40 B – Pièce 21 - Carte réduite de l’Océan Oriental depuis le Cap de Bo (...)

11Pour la première fois un plan de l’île tiré des plans manuscrits établis par les rescapés apparaît sur une carte marine8.

Figure 8-3 – Détail d’un cartouche de la carte de d’Après datée de 1775.

Notes

1 AN – Marine, 3 JJ 352 fo 26 – Mémoire sur la nouvelle carte de l’archipel du NE de Madagascar signé de Lislet Geoffroy en 1817 : position de l’île de Sables.

2 Joseph Martial Wetzell est né à Arras 27 octobre 1793. Wetzell à l’âge de 19 ans est reçu à Polytechnique en 1812. Le 3 avril 1815, il arrive à Bourbon (La Réunion), il y séjourne, en qualité de professeur d’hydrographie et de mathématiques jusqu’à la fin de 1819.

3 Mémoire sur la nouvelle carte de l’archipel du Nord Est de Madagascar, par Lislet Geoffroy, Au Port Louis Isle Maurice le 5 novembre 1817.

4 Le Gentil 1779.

5 C’est ce navire qui l’année précédente a ramenés les naufragés de l’Utile de Foulepointe à l’île de France.

6 Le Floch de la Carrière commandant du Duc de Choiseul, cherche à apercevoir l’île au début du mois d’août au cours d’un voyage de l’île Bourbon à Pondichéry.

7 Duc de Choiseul ou Petit Choiseul, frégate de 300 tonneaux, armée à Saint-Nazaire le 12 janv. 1763, arrivée à Lorient le 9 mars 1763 ; partie pour Juda et l’océan Indien le 25 oct. 1765 ; désarmée à l’île de France le 31 mars 1767; réarmée pour le compte du roi ; partait pour l’Inde en juillet 1768.

8 AN - Cartes et Plans, 6 JJ 40 B – Pièce 21 - Carte réduite de l’Océan Oriental depuis le Cap de Bonne Espérance jusqu’au Japon, dédiée au Roi, par Mr d’Après de Mannevillette, 1775.

Table des illustrations

Légende Figure 8-1 – Manuscrit de Lislet-Geoffroy (détail).
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/27874/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 74k
Légende Figure 8-2 – Frontispice du Neptune Oriental.
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/27874/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 110k
Légende Figure 8-3 – Détail d’un cartouche de la carte de d’Après datée de 1775.
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/27874/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 87k

© CNRS Éditions, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Freemium

open access

Offert par L’éditeur de ce site