Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

De Bonaparte à Balfour

 | 
Ran Aaronsohn
, 
Dominique Trimbur

Politiques, stratégies et relations internationales

Les accords de Mytilène de 1901 et l’agrément de Constantinople de 1913

Moussa Abou Ramadan

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’Empire ottoman n’a pas pu suivre la modernité. L’effort de réformes connues sous le nom de Tanzimat n’a pas pu arrêter son exploitation par les puissances. La révolte des Jeunes-Turcs n’a pas été non plus de grand secours1. L’Empire s’affaiblit progressivement jusqu’à sa chute finale après la Première Guerre mondiale. Cette idée d’affaiblissement progressif peut être illustrée par l’examen de deux accords conclus entre la France et l’Empire ottoman. Le premier est passé en 1901 et il est connu sous le nom d’« accords de Mytilène ». Le deuxième l’est en 1913, et a pour dénomination officielle l’« agrément de Constantinople de 1913 ».

Nous présenterons ces deux accords en deux temps. La première partie concerne les contextes dans lesquels les deux accords ont été conclus. La deuxième partie en analyse plus précisément le contenu.

Au préalable deux remarques s’imposent. La première est d’ordre terminologique. Dans le cas des accords de Mytilène, il faut préciser qu’il s’agit d’échanges...

Auteur

Né en 1970 à Jaffa, doctorant à la faculté de droit de l’université d’Aix-Marseille III. Chargé des cours de droit musulman et de droit international public à la faculté de droit de l’université de Haïfa. Ses domaines de recherches actuels : le statut juridique des minorités religieuses en Israël, les droits de l’homme en islam.

© CNRS Éditions, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540