Version classiqueVersion mobile

Le livre technique avant le xxe siècle

 | 
Liliane Hilaire-Pérez
, 
Valérie Nègre
, 
Delphine Spicq
, 
et al.

Avant-propos

Texte intégral

1Cet ouvrage réunit les actes du colloque « Le livre et les techniques avant le xxe siècle. À l’échelle du monde », tenu les 18, 19 et 20 juin 2014 à la Cité des Sciences et de l’Industrie/Universcience (Centre de recherche en histoire des sciences et des techniques CRHST/Médiathèque d’histoire des sciences), à l’École des Ponts ParisTech (Bibliothèque Lesage) et au Collège de France (Institut des civilisations, site cardinal-Lemoine) avec le soutien de la BULAC, de l’École nationale supérieure d’Architecture Paris La Villette, de l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée (UPEM), du Centre Alexandre Koyré, et des laboratoires ICT (Identités Cultures Territoires), LARCA (Laboratoire de Recherche sur les Cultures Anglophones), LATTS (Laboratoire Techniques Territoires Sociétés), SPHERE (Sciences Philosophie Histoire) et de l’Institut des Humanités de Paris. La manifestation était organisée par Thérèse Charmasson, Konstantinos Chatzis, Isabelle Gautheron, Liliane Hilaire-Pérez, Soline Lau-Suchet, Catherine Masteau, Emmanuelle Minault-Richomme, Valérie Nègre, Allan Potofsky, Delphine Spicq et Koen Vermeir.

2Cette approche, liant histoire du livre et histoire des techniques, constitue un défi jamais encore relevé. Conscients de la nécessité de promouvoir l’histoire du livre technique comme participant d’interrogations majeures sur les fonctions de l’écrit, il nous a semblé que le colloque devait mettre en valeur la richesse des collections conservées par diverses institutions patrimoniales, notamment sur la place parisienne. Si dans un premier temps, nous avions envisagé de tenir une exposition à la Bibliothèque nationale de France, ce furent d’autres institutions partenaires qui présentèrent leurs fonds anciens au public lors du colloque : la Médiathèque d’histoire des sciences de la Cité des Sciences et de l’Industrie, la Bibliothèque Lesage de l’École des Ponts ParisTech (avec présentation de la bibliothèque numérique patrimoniale) et la Bibliothèque de l’Institut des hautes études chinoises du Collège de France.

3À l’origine de ce colloque se tiennent plusieurs initiatives, en particulier celles nées au sein du Centre d’histoire des techniques et de l’environnement (CDHTE) du Conservatoire national des arts et métiers (Cnam), en collaboration avec le Musée des arts et métiers, la Bibliothèque centrale du Cnam ainsi que les Archives nationales. L’enjeu était de susciter une réflexion collective sur les sources de l’histoire des techniques, en lien avec la volonté de questionner les méthodes d’analyse de ce domaine. L’accessibilité à un large panel de sources fut l’un des objectifs de la création du Conservatoire numérique du Cnam, le Cnum, en 2000, sous l’égide de la Bibliothèque centrale, dont le site a été entièrement rénové en 2014.

  • 1 Corcy M.-S., Demeulenaere-Douyère C., Hilaire-Pérez L. (dir.), Les archives de l'invention. Écrits (...)
  • 2 Bret P., Chatzis K., Hilaire-Pérez L. (dir.), La presse et les périodiques techniques en Europe, 1 (...)
  • 3 Garric J.-P., Nègre V., Thomine-Berrada A. (dir.), La construction savante. Les avatars de la litt (...)

4De nombreux travaux de recherche ont accompagné cette initiative de numérisation raisonnée. Le colloque « Les archives de l’invention », en 2003, a permis d’interroger la place des différents supports (écrits, dessins et objets) dans la conception technique, les stratégies de valorisation et les représentations de l’invention1. Le séminaire sur la presse technique (2003-2008) mis l’accent sur la médiatisation des savoirs via le support périodique2. Le colloque « La construction savante : formes imprimées des savoirs liés à la construction », en 2005, aborda notamment le rôle des praticiens dans l’élaboration d’une littérature technique3.

5Avec les actes du colloque « Le livre technique avant le xxe siècle. À l’échelle du monde » s’ouvrent de nouvelles perspectives, celles de l’histoire globale des techniques. En effet, à la faveur d’une réflexion critique face à un comparatisme normatif et euro-centré qui a longtemps prévalu en histoire des techniques, les approches d’histoire culturelle des techniques offrent une voie nouvelle pour penser le sens donné aux techniques en société. Le livre technique occupe dans ces réflexions une place centrale, comme l’attestent les importants travaux sur les lettrés fonctionnaires en Chine. Le but de cet ouvrage est de contribuer à l’histoire globale des techniques en proposant un terrain d’enquête qui permette une analyse intégrée, autour de questions structurantes.

Notes

1 Corcy M.-S., Demeulenaere-Douyère C., Hilaire-Pérez L. (dir.), Les archives de l'invention. Écrits, objets et images de l’activité inventive des origines à nos jours, Toulouse, CNRS, collection Méridiennes, 2007.

2 Bret P., Chatzis K., Hilaire-Pérez L. (dir.), La presse et les périodiques techniques en Europe, 1750-1950, Paris, L’Harmattan, 2008.

3 Garric J.-P., Nègre V., Thomine-Berrada A. (dir.), La construction savante. Les avatars de la littérature technique, Paris, Picard, 2008.

© CNRS Éditions, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search