Version classiqueVersion mobile

La Nouvelle Vague

 | 
Sellier Geneviève

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La doxa esthétique sur la Nouvelle Vague

Le cinéma de la Nouvelle Vague1 est remarquable en ce qu’il a donné lieu dès le moment de son émergence, en 1959, à une copieuse littérature, non seulement dans la presse généraliste et dans les revues qui le soutenaient ou le critiquaient – c’est-à-dire respectivement les Cahiers du Cinéma2 et Positif 3 –, mais aussi très vite dans les ouvrages écrits par André S. Labarthe en 1961, Jacques Siclier la même année, ou par Raymond Borde, Freddy Buache et Jean Curtelin en 1962. Mais, plus largement, au-delà des milieux du cinéma qui se déchirent encore allègrement à son propos, la Nouvelle Vague a suscité tout de suite l’intérêt passionné des universitaires, comme en témoigne l’enquête de l’équipe de sociologues d’Edgar Morin, parue en 1962, qui tente d’évaluer le renouvellement des représentations filmiques lié à l’émergence du nouveau cinéma. Ce mouvement fut surmédiatisé – comme on dirait aujourd’hui – dès son apparition, et ses détracteurs lui...

© CNRS Éditions, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search