Version classiqueVersion mobile

La nouvelle sociologie chinoise

 | 
Laurence Roulleau-Berger
, 
Yuhua Guo
, 
Peilin Li
, 
et al.

Première partie. Société de marché et transition sociale

Chapitre 5. Continuité de la tradition culturelle socialiste : action collective et résistance dans les entreprises d’État

Tong Xin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

En juillet 1997, le xve congrès du Parti communiste chinois décidait de procéder à une transformation radicale des entreprises d’État, en provoquant des faillites, des mises en vente, des fusions et leur transformation en sociétés par actions, poussant ainsi vers le marché un grand nombre des entreprises de petite ou moyenne taille. Depuis, les effectifs dans le secteur étatique sont passés de 112,610 millions d’employés en 1995 à 76,4 millions en 2001 (Bureau national des statistiques, 2002), soit une réduction de 36,210 millions d’employés, équivalente à près du tiers des effectifs. Au cours du processus de réforme des entreprises d’État, le statut de la classe ouvrière s’est détérioré, et ce sont en fin de compte les ouvriers qui ont principalement assumé le coût de ces réformes. Sur un plan idéologique, cette ancienne « classe dirigeante » a vu son statut chuter jusqu’à l’avant-dernière place dans la structure sociale (Lu Xueyi, 2002).

Face aux licenciements massifs et à la dégra...

© CNRS Éditions, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search