Desktop versionMobile version
OpenEdition Books

La nouvelle sociologie chinoise

 | 
Laurence Roulleau-Berger
, 
Yuhua Guo
, 
Peilin Li
, 
et al.

Table of contents

Laurence Roulleau-Berger

Avant-propos

Introductions

Laurence Roulleau-Berger

Pluralisme et identité de la sociologie chinoise contemporaine

LA RÉINVENTION DE LA SOCIOLOGIE CHINOISE
1. Refondation et restructuration de la sociologie chinoise
a) La refondation de la discipline
b) Structuration et découpages de la discipline
2. La réinvention des méthodes, enjeu de scientificité
a) Processus structurels et enquête sociale
b) Observation et récit de vie
c) Sociologie de l’action, engagement du chercheur et intervention sociologique
3. Sociologie et anthropologie
QUESTIONS DE SOCIOLOGIE CONTEMPORAINE
1. Transition sociale et marchés du travail chinois
a) La danwei, spécificité de la société chinoise
b) Marchés du travail et segmentation
c) Marchés locaux, droits de propriété et privatisation
d) Accès à l’emploi, chômages et pauvretés
2. Transformations de la structure sociale et production des inégalités
a) Inégalités et « société fracturée »
b) Fragmentation sociale et multiplication des inégalités
c) Stratification et mobilité sociale
d) Permanence et reproduction des structures sociales dans la transition
3. Urbanisation et industrialisation
4. Individu et sociétés
5. État et société
a) Pouvoir des « forts » et pouvoir des « faibles »
b) Gouvernance et ritualisation
c) Gouvernance et organisation clanique
d) Nouvelles formes de résistances et actions collectives
e) Espace public et pluralité des ordres normatifs
PLURALISME SCIENTIFIQUE ET CONTOURS DE LA SOCIOLOGIE CHINOISE
1. Diversité et pluralité des paradigmes dans la sociologie chinoise
2. Filiations, déplacements, hybridations
3. Identité de la sociologie chinoise contemporaine
a) Civilisation chinoise et théorie de portée générale
b) De la sociologie de la pratique à la sociologie de la transition
c) Pluralisme scientifique et variations théoriques
Guo Yuhua, Li Peilin and Liu Shiding

La sociologie chinoise face à la transition sociale

Première partie. Société de marché et transition sociale

Sun Liping

Chapitre premier. Sociologie de la transition et nouvelles perspectives théoriques

TRANSITION SOCIALE ET NOUVELLES PERSPECTIVES SUR LE DÉVELOPPEMENT DES CONNAISSANCES SOCIOLOGIQUES
TRANSITION SOCIALE ET SOCIOLOGIE DE LA TRANSITION
– Le processus d’industrialisation et sa logique.
– Le processus de transition et sa logique
– Le processus de mondialisation et sa logique.
L’ÉCOLE CHINOISE DE LA SOCIOLOGIE DE LA TRANSITION
1. Le processus de la transition sociale
2. La logique de la transition sociale
3. Les mécanismes de la transition sociale
4. Les techniques et stratégies déployées par l’homme ordinaire dans la transition
DES RÉFORMES INSTITUTIONNELLES AUX ÉVOLUTIONS STRUCTURELLES
TRANSFORMATION DE LA STRUCTURE SOCIALE : PROBLÉMATIQUES ET PARADIGMES EXPLICATIFS
DISCUSSION SANS FIN : DES TRANSFORMATIONS STRUCTURELLES À LA COMPRÉHENSION DE LA SOCIÉTÉ
Li Lulu

Chapitre 2. Transition et stratification sociale dans les villes chinoises

INTRODUCTION
CONTEXTE SPÉCIFIQUE DE LA CHINE EN TRANSITION
1. Hypothèse de la double reproduction de la structure de classes
2. Hypothèse de la reproduction directe de la structure de classes
CADRE DE LA RECHERCHE ET ANALYSE DES DONNÉES
THÉORIE DE LA « DOUBLE REPRODUCTION »
1. Processus de reproduction des catégories privilégiées et détentrices de pouvoir et de celle des personnels techniques spécialisés
2. Frontières sociales entre les travailleurs intellectuels et les travailleurs manuels
3. Reproduction sociale et mobilité relative
COEXISTENCE D’UNE REPRODUCTION « DIRECTE » ET D’UNE REPRODUCTION « INDIRECTE »
LA REPRODUCTION DE LA STRUCTURE SOCIALE, UN PROCESSUS UNIVERSEL
1. Indépendance relative de « l’arrangement institutionnel »
2. Mécanismes de reproduction
3. Mécanisme de domination
a) Pouvoir institutionnalisé
b) De la « légitimation » du pouvoir
Li Chunling

Chapitre 3. Mobilité sociale et classes sociales en Chine

Étude comparative des modèles de mobilité intragénérationnelle avant et après les réformes économiques

LA MOBILITÉ SOCIALE AVANT LES RÉFORMES ÉCONOMIQUES
CHANGEMENT DE MODÈLE DE MOBILITÉ SOCIALE
OUVERTURE ET TAUX DE MOBILITÉ
CATÉGORIES SOCIALES ET ITINÉRAIRES DE MOBILITÉ INTRAGÉNÉRATIONNELLE
1. Renforcement de la fermeture des catégories supérieures
2. Perspectives de mobilité des catégories intermédiaires
3. Opportunités de mobilité des catégories inférieures
4. Les paysans
Conclusion
Liu Shiding

Chapitre 4. Structure des droits de propriété et mécanisme du changement dans les entreprises de bourg et de village chinoises

COMMENT ANALYSER LA STRUCTURE DES DROITS DE PROPRIÉTÉ DES ENTREPRISES DE BOURG ET DE VILLAGE CHINOISES ?
1. Possession
2. La direction de l’exclusivité de la possession
a) Espace de choix du mode de possession
b) Limitation dans le temps de la possession
POSSESSION DES ACTIFS DES ENTREPRISES DE BOURG ET DE VILLAGE PAR LES GOUVERNEMENTS RURAUX
1. Possession par les organes dirigeants des communes populaires : assouplissement de « l’exclusivité verticale »
2. Élargissement de l’espace de choix du droit de possession : rôle de l’adaptation administrative
3. Durcissement de « l’exclusivité verticale » : le rôle joué par les finances locales
4. Système de contrat sur les revenus fiscaux et marchandage entre les différents niveaux de gouvernement
5. « Mettre de l’eau et élever des poissons » et protection de la possession des gouvernements de canton
POSSESSION DES ACTIFS PAR LES DIRECTEURS DES ENTREPRISES DE BOURG ET DE VILLAGE
1. Les systèmes de responsabilité et forfaitaires : possession limitée dans le temps et frontières de l’accord tacite
2. Exclusivité à direction limitée
3. Possession limitée dans le temps des actifs par les gestionnaires des entreprises
4. Exclusivité formée par les réseaux de relations et modification des modes d’utilisation des actifs
RÉFORME DES ENTREPRISES DE BOURG ET DE VILLAGE
CONCLUSION
Tong Xin

Chapitre 5. Continuité de la tradition culturelle socialiste : action collective et résistance dans les entreprises d’État

LES ACTIONS DE RÉSISTANCE COLLECTIVE DES OUVRIERS DE L’USINE Z CONTRE LA FUSION
FONDEMENTS ET ORGANISATION DE L’ACTION COLLECTIVE DES OUVRIERS DANS LES ENTREPRISES D’ÉTAT
1. Pérennité de l’organisation des ouvriers et spécificités du système des unités de travail
2. Continuité et complexité des relations entre les ouvriers, l’usine et l’État
SAUVER L’USINE ET PROTÉGER LA FAMILLE : MOBILISATION POLITIQUE ET ACTION COLLECTIVE
1. Tradition culturelle socialiste
2. Idéologiser l’action : la clef de la mobilisation politique
CONCLUSION ET DISCUSSION THÉORIQUE : CONTINUITÉ HISTORIQUE DE LA CULTURE

Deuxième partie. Urbanisation, inégalités et mobilisations collectives

Li Peilin

Chapitre 6. Les « villages urbains » dans la Chine en mutation : le cas de Yangcheng à Canton

INTRODUCTION
PROBLÉMATIQUE ET MÉTHODES D’ENQUÊTE
1. Problématique
2. Méthodes de recherche
LE VILLAGE DE YANGCHENG DEVIENT UN « VILLAGE URBAIN » : L’IMPACT DES BÉNÉFICES RÉALISÉS SUR LES TERRAINS ET LES LOYERS
DU « VILLAGE-UNITÉ DE TRAVAIL » AU « VILLAGE-ENTREPRISE » : VIE COMMUNE, PROPRIÉTÉ COMMUNE ET PRIMES
STRATIFICATION ET TRANSFORMATION DANS LES VILLAGES URBAINS
LE RÉSEAU DE RELATIONS SOCIALES : LES FAMILLES SE DIVISENT ET LA RICHESSE NE DURE PAS AU-DELÀ DE TROIS GÉNÉRATIONS
CONCLUSION
Li Youmei

Chapitre 7. Processus d’émancipation et production d’action individuelle et collective 

Étude sur la question paysanne dans l’ouverture et le développement de la nouvelle zone de Pudong dans les années 1990

EXPROPRIATION ET PROCESSUS D’ÉMANCIPATION DES PAYSANS
1. Ouverture et développement de la nouvelle zone de Pudong
2. Zones rurales de banlieue au début de l’industrialisation
3. Tensions entre l’ancien et le nouveau système
4. La question de l’émancipation des paysans expropriés
EXPROPRIATION ET STRATÉGIES DE RÉINSERTION PROFESSIONNELLE
1. Expropriation, réinsertion et le « projet du train »
2. Le changement de cap radical des entreprises de bourg et de village
3. Nouvel ordre socio-économique et remobilisation des anciens “savoirs locaux”
4. Stratégies et actions individuelles et collectives
RÉFLEXIONS SUR L’ANALYSE DE L’ÉMANCIPATION
CONCLUSION
Shen Yuan

Chapitre 8. Vers les droits du citoyen : la défense des droits des propriétaires comme mouvement citoyen dans la Chine contemporaine

INTRODUCTION : DÉVELOPPEMENT DE LA CHINE NOUVELLE ET « PRODUCTION DE LA SOCIÉTÉ »
SOCIÉTÉ CIVILE ET DROITS DU CITOYEN
1. Le concept de société civile
2. Deux manières de construire la société civile
3. Trois voies d’accès aux droits du citoyen
LA CLASSE DES PROPRIÉTAIRES : ÉMERGENCE, DIFFICULTÉS ET LUTTES
1. L’émergence de la « classe des propriétaires »
2. « La classe moyenne en colère » : les propriétaires étouffés par l’alliance entre l’État et le marché
3. Formes de la défense des droits de propriétaire
DU DROIT DE PROPRIÉTÉ AUX DROITS DU CITOYEN : LA DÉFENSE DES DROITS DES PROPRIÉTAIRES COMME MOUVEMENT CITOYEN
1. Forme pratique de la définition du droit de propriété
2. Les dimensions spatiale et sociale de la propriété en pratique
3. Du droit de propriété aux droits du citoyen
Discussion : Alliance inter-résidentielle des propriétaires : vers une société civile de classe moyenne ?

Troisième partie. État, gouvernance et société

Guo Yuhua

Chapitre 9. Gouvernance et ritualisation : Forme pratique des relations entre l’État et la société rurale

RITUELS, SYMBOLES ET VIE POLITIQUE
LES RITUELS D’ÉTAT DANS LE PROCESSUS DE MISE EN PRATIQUE DU POUVOIR
1. « Dénonciation des souffrances » et inversion de statut
2. Économie des mouvements
3. Les mouvements en tant que rituels révolutionnaires
LOGIQUE DE VIE ET LOGIQUE DES MOUVEMENTS
1. Techniques d’existence et techniques de pouvoir
2. La transformation des rituels : processus naturel et processus de pouvoir
Tang Jun

Chapitre 10. Dynamique des clans, affaiblissement de la ritualité et renforcement de l’évènementialité

Étude de cas sur l’évolution des clans villageois dans le Nord-Est de la Chine

PROBLÉMATIQUE DE LA RECHERCHE
1. Construction de la problématique
2. Procédure de la recherche cadre de recherche et objet d’investigation
a) Cadre de la recherche
b) Objet de l’enquête
PRESSION DE L’IDÉOLOGIE ET EFFACEMENT DE LA RITUALITÉ
CONFLITS D’INTÉRÊTS ENTRE DIFFÉRENTS GROUPES ET RENFORCEMENT DE L’ÉVÈNEMENTIALITÉ DES CLANS
CONCLUSION : LES EFFETS DE L’ÉVOLUTION DES CLANS
Zhang Jing

Chapitre 11. Évolution politique et justification des normes de légitimité dans le discours social

PROBLÉMATIQUE
HYPOTHÈSES ET MÉTHODOLOGIE
TROIS CAS D’AFFAIRES PÉNALES ET DISCOURS SOCIAL
1. L’Affaire Wang Ping : la justification par le comportement politique
L’accusé a toujours eu une conduite politique médiocre
La victime avait réalisé des exploits militaires et était un paysan pauvre :
L’acte de Wang Ping avait une visée politique
L’affaire Wang Ping relève d’une question de lutte des classes
Les conséquences sociales nuisibles de l’acte de Wang Ping
2. L’Affaire Jiang Aizhen : la justification de l’indignation par la raison
Jiang Aizhen avait des idées politiques progressistes.
Il ne lui restait que le meurtre pour punir les auteurs de la rumeur.
Victime de ces tourments, Jiang a agi par indignation et non par vengeance.
La révolte de Jiang était une cause juste.
3. L’Affaire Wang Binyu : la justification par le système social
Wang Binyu fait partie de la population précaire
Wang Binyu a été privé de ses droits légaux
Les pouvoirs publics n’ont pas su défendre efficacement la justice
Les juristes : respecter la procédure malgré le manque de justice
ÉVOLUTION DE LA JUSTIFICATIONS DES NORMES DE LÉGITIMITÉ
1. Justification de légitimité et marquage des frontières symboliques
2. Transformations de la logique de politisation
3. Diversification des critères et ordre
4. Formes de discussion et participation active
TENDANCES
CONCLUSION : LE PUBLIC, L’INDIVIDU ET LA CITOYENNETÉ

Quatrième partie. Modes de production de la connaissance sociologique en Chine

Chen Yingying

Chapitre 12. Rétrospective et réflexion sur l’enquête sociologique en Chine depuis 1980

LA TRADITION DE RECHERCHE : PRODUIRE DE LA CONNAISSANCE PAR LA PRATIQUE ET RÉALISER « L’ENQUÊTE SOCIALE »
« ENREGISTRER ET ANALYSER » LA TRANSITION SOCIALE ET LES CHANGEMENTS SOCIAUX
1. Enquête sur le mariage et la famille
2. Enquêtes sur les classes et les catégories sociales
3. Enquêtes sociales générales
NORMALISATION ET LOCALISATION : RÉFLEXIONS CRITIQUES SUR LES ENQUÊTES SOCIALES QUANTITATIVES EN CHINE DEPUIS 1980
Luo Hongguang

Chapitre 13. La trajectoire du développement de l’anthropologie en Chine : de la sécularisation en Europe et en Chine

INTRODUCTION
DU FAIT BIOLOGIQUE AU FAIT SOCIOLOGIQUE
1. De l’évolution biologique à l’évolutionnisme social
2. La théorie des étapes du développement social selon Marx
3. La troisième sécularisation : formation de la « grande famille socialiste »
RELATIVISME MÉTHODOLOGIQUE ET RELATIVISME IDÉOLOGIQUE
DIVERSITÉ ET DIALOGUE DANS L’ANTHROPOLOGIE CHINOISE : LE THÈME DE LA CIVILISATION
Yang Yiyin

Chapitre 14. Relation et identité : Approche du processus psycho-social de la formation du « nous » chez les Chinois

TROIS PARADIGMES DE RECHERCHE POUR COMPRENDRE LES COMPORTEMENTS SOCIAUX EN PSYCHOLOGIE SOCIALE
1. Paradigme centré sur l’individu
2. Paradigme centré sur les relations entre les groupes
3. Paradigme centré sur le rapport moi-groupe (guanxi confucéen)
4. Inspiration des trois paradigmes pour la présente étude
LE « NOUS » PAR GUANXI
LE « NOUS » PAR CATÉGORISATION
LE DOUBLE « NOUS »
CONCLUSION

Glossaire

Chaxu geju
Cheng zhong cun
Chihu
Cong shi qiu zhi
Congzheng
Da’an
Da dizhu jieji de weiming
Da guo fan
Dawo
Danwei
Dang’an
Duanlie shehui
Fang shui yang yu
Fu bu guo san dai
Geti gongshang hu (également : getihu)
Gong bao si chou
Guanxi
Guojia zhuren
Hexie shehui
Hukou
Huaren
Jiepou maque
Ke ji fu li
Ling li shan tou
Mi you
Nonmingong (également : mingong)
Qiannian weiyou zhi bianju
Qingming
Ren
Shehui diaocha
Shehui guanli
Shehui zhuanxing
Shi zai ren wei
Suku
Tie wanfan
Wairen
Wenhua
Wugong
Xiafang
Xiagang
Xiahai
Yemanren
Yi ku si tian
Yi pan san sha
Yundong
Zhiqing
Zhanyou
Zijiren
Michel Wieviorka

Conclusion

UNE SOCIOLOGIE NI ALIGNÉE, NI ENFERMÉE
UN RAPPORT SUBTIL AU POUVOIR
POUR UNE CRITIQUE DE LA NOTION DE « TRANSITION »
POUR CONCLURE
Hu Yu and Pierre Miège

Note sur le travail de traduction

Les auteurs

Traducteurs