Version classiqueVersion mobile

La fabrique de l'art au Japon

 | 
Cléa Patin

Bibliographie

Texte intégral

Préface et introduction. Les marchés de l’art

Annales : Économies, Sociétés, Civilisations, nov.-déc. 1993, dossier « les mondes de l’art », no 6, Armand Colin.

Barrer (Patrick)
– 2004, Le Double jeu du marché de l’art contemporain : censurer pour mieux vendre, Lausanne, Favre.

Becker (Howard S.)
– 1982, Art worlds, Berkeley, University of California Press.

Benhamou-Huet (Judith)
– 2001, Art Business : le marché de l’art ou l’art du marché, Paris, Assouline.

Bourdieu (Pierre) et Darbel (Alain)
– 1969, L’amour de l’art : les musées et leur public, Paris, Minuit.

Caves (Richard E.)
– 2000, Creative Industries : Contracts between Art and Commerce, Cambridge, Harvard University Press.

Chandernagor (André)
– 1998, Les conditions du développement du marché de l’art en France, Paris, ministère de la Culture et de la Communication.

Favell (Adrian)
– 2012, Before and After Superflat, A Short History of Japanese Contemporary Art 1990-2011, Blue Kingfisher

Frey (Bruno S.) et Pommerehne (Werner W.)
– 1989, Muses and Markets : Explorations in the Economics of the Arts, Basil Blackwell.

Frey (Bruno S.) et Eichenberger (Reiner)
– 1995, « On the rate of return in the art market : Survey and evaluation », European Economic Review, no 39, p. 529-537.

Garber (Peter M.)
– 1989 « Tulipmania », Journal of Political Economy, no 97, 3, p. 535-557.
– 2000, Famous First Bubbles, Cambridge (Mass.), MIT Press.

Ginsburgh (Victor) (dir.)
– fév. 2000, Recherche Économique de Louvain (Numéro spécial sur les marchés de l’art), Bruxelles, Ed. De Boeck Université, Vol. 66, p. 105-235.

Greffe (Xavier) et Sato (Naoko)
– 2008, « Cultural Value Logics in a Global Economy : Linking Artists and Artisans », Japanese Cultural Economics Review, no 1, p. 1-9.

Harris (Neil)
– 1990, Cultural Excursions, Chicago, University of Chicago Press.

Havens (Thomas R. H.)
– 1982, Artist and Patron in Postwar Japan, Princeton, Princeton University Press.

Heinich (Nathalie)
– 1998, Le Triple jeu de l’art contemporain, Paris, Les Éditions de Minuit.

Hoog (Miche) et Hoog (Emmanuel)
– 1991, Le marché de l’art, Paris, PUF.

Kurabayashi (Yoshimasa) et Matsuda (Yoshiro)
– 1988, Economic and Social Aspects of the Performing Arts in Japan : symphony orchestras and opera, Tôkyô, Kinokuniya.

Lucken (Michael)
– 2001, L’Art du Japon au vingtième siècle, Paris, Hermann.

Mahé de Boislandelle (Henri)
– 2005, Marché de l’art et Gestion de patrimoine, Paris, Economica.

Matsui (Midori)
– 2007, The Age of Micropop : The New Generation of Japanese Artists, Parco, Tôkyô

Moulin (Raymonde)
– 1967, Le Marché de la Peinture en France, Paris, Les Éditions de Minuit.
– 1992, L’Artiste, l’institution et le marché, Paris, Champs Flammarion.
– 2003, Le Marché de l’Art : mondialisation et nouvelles technologies, Paris, Champs Flammarion.

Moureau (Nathalie)
– 2000, Analyse économique de la Valeur des Biens d’Art, Paris, Economica.

Murakami (Takashi)
– 2001, Superflat, Los Angeles, MOCA

Nakazawa (Hideki) 中ザヮヒデキ
– 2008, Gendai bijutsushi Nihon hen 現代美術日本篇 (Contemporary Art History : Japan), Tôkyô, Aloalo International アロアロインタ一ナシヨナル

Patin (Cléa)
– 2012, Une approche sociologique du marché de l’art au Japon : réseaux d’intermédiation marchands pour la vente, la circulation, la diffusion et la formation de la valeur des œuvres d’art, thèse de doctorat sous la direction du Pr. Pierre-Michel Menger, soutenue le 11 septembre à l’École des hautes études en sciences sociales, au Centre d’Études Sociologiques et Politiques Raymond Aron.

Rouget (Bernard) et Sagot-Duvauroux (Dominique)
– 1996, Économie des Arts plastiques : une analyse de la médiation culturelle, Paris, L’Harmattan.
– 1991, Le Marché de l’art contemporain en France, Paris, La Documentation française.

Satô (Ikuya) 佐藤郁哉
– 1999, Gendai engeki no fîrudo wâku : geijutsu seisan no bunka shakai-gaku 現代演劇のフィ一ルドワ一ク:芸術生産の文化社会学 (Enquête sur le théâtre contemporain : sociologie culturelle de la production artistique), Tôkyô, Tôkyô daigaku shuppan-kai 東京大学出版会.

Saitô (Tamaki) 斋藤Ã環ô
– 2008, Âtisuto wa kyôkai-sen de odoru ア一ティストは境界線上で踊る (Les Artistes dansent sur la frontière), Tôkyô, Misuzu shobô みすず書房

Sawaragi (Noi) 椹木野衣
– 2006, bijutsu ni nani ga okotta ka 美術になにが起こったか一1992-2006 (Que s’est-il passé dans l’art ? 1992-2002), Kokushokan kôkai 国書刊行会

Segi (Shin.ichi) 瀬木慎一
– 2010, Kokusai/Nihon bijutsu shijô sôkan 国際/日本美術市場総監 (Panorama général du marché de l’art international et domestique), Tôkyô, Fujiwara shoten 藤原書店.
– 1999, Seiyô meiga no nedan 西洋名画の値段 (Prix des œuvres consacrées occidentales), Tôkyô, Shinchôsha 新潮社.
– 1998, Meiga no nedan – mô hitotsu no Nihon bijutsu-shi 名画の値段一もう (Prix des œuvres consacrées : une autre Histoire de l’art japonais), Tôkyô, Shinchôsha 新潮社.

Zemans (Joyce) et Kleingartner (Archie) (dir.)
– 1999, Comparing cultural policy : a study of Japan and the United States, Londres, AltaMira Press.

Watson (Peter)
– 1992, From Manet to Manhattan : the rise of the modern art market, New York, Random House.

Chapitre I. Alliances et transactions entre marchands d’art : un marché au sein du marché

Akamatsu (Paul)
– 1968, Meiji-1868. Révolution et contre révolution au Japon, Paris, Calmann-Lévy.

De Marchi (Neil)
– 2004, « Auctioning Paintings in Late Seventeenth-Century London : Rules, Segmentation and Prices in an Emergent Market », Economics of Art and Culture, Amsterdam, Elsevier, p. 97-128.

Friedman (Lawrence)
– 1956, « A Competitive Bidding Strategy », Operations Research, no 4, p. 104-112.

Fujita (Kazuhito) 藤田一人
– 2 mars 2013, « La valeur d’un monde de l’art tourné vers le localisme » (« Domestikku na Nihon bijutsukai no igi ドメスティックな日本美術界の意義), colloque « Shakai shisutemu ‘geijutsu’ to sono hen.yô » 社会システム〈芸術〉とての変容 (L’art en tant que système social et ses transformations), Tôkyô Metropolitan University 首都大学東京.

Gramp (William D.)
– 1989, Pricing the Priceless : Art, Artists, and Economics, New York, Basic Books.

Hasegawa (Jin) 長谷川仁
– 1964, Yôgashô 洋画商 (Marchand de peinture à l’huile), Tôkyô, Nichidô garô shuppan 日動画廊出版.

Hashiguchi (Kônosuke) 橋ロ侯之介
– 2000, « Mukashi no shijô : Wan-buse no saigen » 昔の市場一椀伏せの再現 (Le marché d’autrefois : reconstitution de la pratique du wan-buse) (www.mmjp.or.jp/seishindo/essay/eesay-wahon07.pdf)

Hikosaka (Noyoshi) 彦坂尚嘉
– 1985, « Kantô no yôgashô » (Les Premiers marchands de peinture à l’huile du Kantô), dans Nihon yôgashô kyôdô kumiai 日本洋画商協同組合 (dir.), Yôgashô-shi 洋画商史 (Histoire des marchands de peinture à l’huile), Tôkyô, Bijutsu shuppan-sha 美術出版社.

Itoi (Kei) 糸井恵
– 2001, Kieta meiga o sagashite 消えた名画を探して (À la recherche des chefs-d’œuvre disparus), Tôkyô, Jiji tsûshin-sha 時事通信社.

Kigi (Yasuko) 木々康子
– 1987, Hayashi Tadamasa to sono jidai : seiki-matsu no Pari to Nihon bijutsu 林忠正とその時代:世紀末のパリと日本美術 (Hayashi Tadamasa et son époque : le Paris de la fin du xixe siècle et l’art japonais), Tôkyô, Chikuma Shobô 筑摩書房.

Kinoshita (Seiya) 木下誠也, Satô (Naoyoshi) 佐藤直良, Matsumoto (Naoya) 松本直也 et Ashida (Yoshinori) 芦田義則
– 2010, « Réflexion historique sur le système d’adjudication pour les travaux publics dans le cadre de la Loi de la Comptabilité » (Kaikeihô ni okeru kôkyô kôji nyûsatsu seido no rekishi-teki kôsatsu 会計法における公共工事入札制度の歴史的考察), Toboku gakkai ronbun shû F4 (Kensetsu management) tokushû gô 土木学会論文集 F4 (建設マネジメント) 特集号, no. 1, vol. 66, p. 169-180.

Lozerand (Emmanuel)
– 2005, Littérature et génie national : naissance d’une histoire littéraire dans le Japon du xixe siècle, Paris, Belles Lettres.

Lucken
– 2001 (voir supra : les marchés de l’art)

Marquet (Christophe)
– 1995, Le peintre Asai Chû (1856-1907) et le monde des arts à l’époque de Meiji, thèse de doctorat, Paris, INALCO.

Miyazaki (Katsumi) 宮崎克己
– 2007, Seiyô kaiga no tôrai : Nihonjin o miryô shita Monet, Renoir, Cézanne, nado 西洋絵画の到来:日本人を魅了したモネ、ルノワール、セザンヌなど (L’arrivée des œuvres occidentales : les Monet, Renoir ou Cézanne qui ont fasciné les Japonais), Tôkyô, Nihon keizai Shimbun shuppan-sha 日本経済新聞出版社.

Moulin
– 2003 (voir supra : les marchés de l’art)

Oka (Yoshiko) 岡佳子
– 1998, Iwama Kaori 岩間香 (dir.), Kan.ei bunka no netwâku : « Gakumeiki » no sekai 寛永文化のネットワーク:「隔蓂記」の世界 (Les réseaux de la culture de l’ère Kan.ei : le monde du « Gakumeiki »), Kyôto, Shibunkaku 思文閣.

Patin (Cléa)
– déc. 2013, « Le système des ventes d’œuvres d’art réservées aux professionnels au Japon », Ebisu, no 50, p. 187-216 (dossier : création et valeurs dans le Japon moderne)

Rouget
– 1991 (voir supra : les marchés de l’art)

Segi (Shin.ichi) 瀬木慎一
– 1979, « Tôkyô bijutsu shijô no ayumi » 東京美術市場の歩み (Les origines du marché de l’art tokyoïte), dans Tôkyô bijutsu kurabu 東京美術倶楽部, Tôkyô bijutsu shijô shi 東京美術市場史 (Histoire du marché de l’art tokyoïte), Tôkyô, Tôkyô bijutsu kurabu.

Takai (Hideyuki) 高井秀行
– 1992, Ato mâketto no uragawa : bijutsuhin o kashikoku kau tame ni ア一トマ一ケットの裏側一美術品を賢く買うために (Les coulisses du marché de l’art : pour acheter intelligement des œuvres d’art), Tôkyô, Mainichi shinbun 毎日新聞.

Takeuchi (Naoji) 竹内尚次
– 1976, Kôgetsu Sôgan bokuseki no utsushi 江月宗玩墨蹟之写 (Registre des peintures à l’encre monochrome de Kôgetsu Sôgan, Tôkyô, Kokusho Kankôkai 国書刊行会.

Taki (Teizô) 瀧悌三
– 2000, Nihon no yôga-kai nanajû nen : gaka to gashô no monogatari 日本の洋画界七十年一画家と画商の物語 (Le milieu de la peinture à l’huile : soixante-dix ans d’histoire des relations entre artistes et marchands), Tôkyô, Nikkei jigyô shuppansha 日経事業出版社.

Tôkyô bijutsu kurabu 東京美術倶楽部
– 1979, Tôkyô bijutsu shijô shi 東京美術市場史 (Histoire du marché tokyoïte), Tôkyô, Tôkyô bijutsu kurabu.
– 2006, Bijutsushô no hyakunen : Tôkyô bijutsu kurabu hyaku-nen shi 美術商の百年一東京美術倶楽部百年史 (Un siècle de commerce d’art : à l’occasion du centenaire du Tokyo Art Club), Tôkyô, Tôkyô bijutsu kurabu/Tôkyô bijutsu-shô kyôdô kumiai 東京美術倶楽部 • 東京美術商協同組合.

Vickrey (William)
1961, « Counterspeculation, Auctions, and Competitive Sealed Tenders », Journal of Finance, March, vol. 16, issue 1, p. 8-37.

Yamamoto (Masako) 山本真砂子
– 2010, Karamono kara bijutsushô e : Kyôto ni okeru bijutsu shijô o chûshin ni 唐物屋から美術商へ一京都における美術市場を中心に (Des karamonoya aux marchands d’art : au cœur du marché de l’art de Kyôto, Kôyô shobô 晃洋書房.

Chapitre II. Les grands magasins, vecteurs privilégiés de la diffusion des œuvres d’art

Chaney (David)
– 1996, « Le grand magasin comme forme culturelle », Réseaux, vol. 14, no 80, p. 81-96.

Gekkan bijutsu 月刊美術
– mai 2007, « Bi to magokoro no 100 nen – Mitsukoshi bijutsubu no kiseki – jidai o irodotta tenrannkai » 美とまごころの 100 年 三越美術部の軌跡 時代を彩った展覧会 (100 ans de beauté : sur les traces de la section art de Mitsukoshi, les expositions qui ont coloré leur temps), Tôkyô, Sun art サンアート, vol. 33, no 5, p. 111-113.

Gerlach (Michael L.)
– 1992, Alliance capitalism : the social organization of Japanese business, Berkeley, University of California Press.

Havens
– 1982 (voir supra : les marchés de l’art)

Hirota (Takashi) 廣田孝
– 2006, « Meiji-ki no hyakkaten shusai no bijutsu tenrankai ni tsuite – Mitsukoshi to Takashimaya o kikaku shita » 明治期の百貨店主催の美術展覧会について一三越と高島屋を比較した (Les expositions d’art organisées par les grands magasins à l’ère Meiji : comparaison entre Mitsukoshi et Takashimaya), Dezain riron デザイン理論.

Jinno (Yuki) 神野由紀
– 1994, Shumi no tanjô – hyakkaten ga tsukutta teisuto 趣味の誕生百貨店がつくったテイスト (La Naissance des loisirs : le goût forgé par les grands magasins), Keisô shobô 勁草書房.

Kamon (Yasuo) 嘉門安雄
– 1968, Vînasu no ase – gaikoku no bijutsu-ten no butai ura ヴイ一ナスの汁 (La Sueur de Venus, dans les coulisses des expositions d’art étrangères), Tôkyô, Bungei shunjû 文芸春秋.

Kiguni (Ken.ichi) 紀国憲一
– 1989, Seibu bijutsukan no 14 nen to Sêzon bijutsukan no mirai 西武美術館の 14年とセゾン美術館の未来 (Les 14 ans du musée Seibu et l’avenir du musée Saison), Atarashii museology o saguru 新しいミュジオロジーを探る (En quête d’une nouvelle Muséologie), Tôkyô, Riburopôto リブロポー卜.

Mitsukoshi 三越
– 2009, Mitsukoshi bijutsu-bu 100 nen shi 三越美術部 100 年史 (100 ans d’histoire de la section artistique de Mitsukoshi), Tôkyô, Mitsukoshi.

– 2004, Mitsukoshi bijutsu hyakusen ten : Mitsukoshi 100 nen tokubetsu kikaku (Sélection de 100 expositions d’art à Mitsukoshi : programmation spéciale pour le centenaire de Mitsukoshi) 三越美術百選展:三越 100年特別企画, Tôkyô, Mitsukoshi.

Miyajima (Hisao) 宮島久雄
– 2009, Kansai môdan dezain shi – hyakkaten shinbun kôkoku o chûshin toshite 関西モダンデザイン史 • 百貨店新聞広告を中心として (Histoire du design moderne dans le Kansai : le rôle central de la publicité dans les journaux et les grands magasins), Tôkyô, Chûô kôron bijutsu shuppan 中央公論美術出版.

Mizuta (Yuki) 水田由紀
– juin 2007, « Depâto bijutsu-bu no gyakushû – Nihon no bijutsu bunka / ryûtsû o ni nau depâto bijutsu-bu no sokojikara » デパート美術部の逆襲日本の美術文化• 流通をになうデパート美術部の底力 (La contre-attaque des section arts des grands magasins : les sections artistiques des grands magasins au cœur de la circulation des œuvres et de la culture), Gekkan bijutsu 月刊美術, Tôkyô, Sun art サンアート, vol. 33, no 6, p. 45-48.

Moulin
– 1992 (voir supra : les marchés de l’art)

Moureau
– 2000 (voir supra : les marchés de l’art)

Murata (Makoto) 村田真
– août 1999, « Depâto to bijutsukan » デパ一トと美術館 (Les grands magasins et les musées), Bijutsutechô 美術手帖, Tôkyô, Bijtusu shuppansha 美術出版社.
– déc. 2000, « Shiritsu bijutsukan – Seibu/Sêzon bijutsukan o chûshin ni 私立美術館—西武 • セゾン美術館を中心に (Les musées privés : zoom sur le musée Seibu/Saison), Artscape, Tôkyô, Dai Nippon 大日不.

Nakazawa (Kazuo) 中澤一雄
– août 2008, « Takashimaya bijutsu garô X no chôsen – hajimatta, depâto demo gendai bijutsu » 高島屋美術画廊 X の挑戦一始まった、デパートでも現代美術 (Le Défi de la galerie X de Takashimaya : l’art contemporain investit désormais même les grands magasins), Gekkan bijutsu 月刊美術, Tôkyô, Sun art サンアート, vol. 34, no 9, p. 37-40.

Nalebuff (Barry J.) et Brandenburger (Adam M.)
– 1996, Co-opetition : a revolutionary mindset that combines competition and cooperation in the marketplace, Londres, Harper Collins Business.

Nanao (Kazuaki) 七尾和晃
– 2006, Ginza no gaijin 銀座の怪人 (L’Homme mystère de Ginza), Tôkyô, Kôdansha 講談社.

Nanpa (Hideo) 難波英夫
– 1999, « Sôritsusha no seishin » 創立者の精神 (L’esprit du fondateur), Seibu bijutsukan – Sêzon bijutsukan no katsudô 1975-1999 西武美術館 • セゾン美術館の活動 1975-1999 (L’activité des musées Seibu et Saison entre 1975 et 1999), Tôkyô, Sêzon Bijutsukan セゾン美術館.

Nibunya (Yoshiaki) 二分野良明
– 2009, Dai gofuku ten kara hyakkaten no tanjô 大呉服店から百貨店の誕生 (La naissance des grands magasins à partir des magasins de kimono), Tôkyô, Ofisu Kimiishi オフイス • コミイシ.

Nikkei Art にっけいあ一と
– sept. 2008, « Hyakkaten bijutsu-bu : garibâ no sentaku » 百貨店の美術部 : ガリバーの選択 (Les sections artistiques des grands magasins : un choix gargantuesque), Nikkei Art, Tôkyô, Nikkei BP-sha, mars 1991, p. 6-47.
– sept. 1989, « Hyakkaten shôhô no subete » 百貨店商法のすベて (Tout savoir sur les méthodes commerciales des grands magasins), Nikkei Art, Nikkei BP-sha日経B P 社, p. 6-36.

Olson (Mancur)
– 1978, Logique de l’action collective, Paris, PUF (1re éd. en anglais : 1965).

Patin (Cléa)
– 2005, « Le Tour d’un grand magasin en 80 jours », Ebisu, no 34, Tôkyô, Maison franco-japonaise, p 279-301.

Bureau des statistiques (Sômushô tôkei kyoku 総務省Ù統Î計p局½),
– Recensement de la population de 2010 (Heisei 22 nen kokusei chôsa 平成 22 年国勢調查d) (http://www.stat.go.jp/data/kokusei/2010/)

Takashimaya 高島屋
– 1960, Takashimaya bijutsu-bu gojû nen shi 高島屋美術部五十年史 (50 ans d’histoire de la section artistique de Takashimaya), Tôkyô, Takashimaya.
– 2013, Takashimaya bijutsubu hyaku nen shi 高島屋美術部百年誌 (100 ans d’histoire de la section artistique de Takashimaya), Tôkyô, Takashimaya.

Tsutsumi (Seiji)
– sept. 1975, Nihon gendai bijutsu no tenpô 日本現代美術の展望 (Panorama sur l’art contemporain japonais), Tôkyô, Seibu Bijutsukan 西武美術館.

Velthuis (Olav)
– avr. 2003, « Symbolic meanings of prices : Constructing the value of contemporary art in Amsterdam and New York galleries », Theory and Society, vol. 32, no 2, p. 181-215.

Yamamoto (Masako) 山本真紗子
– 2010, Hankyû hyakkaten bijutsu-bu to aratana bijutsu aikô-sha sô no kaitaku 阪急百貨店美術部と新たな美術愛好者層の開拓 (La Section art du grand magasin Hankyû et la formation d’un nouveau socle d’amateurs d’art), Core Ethics コア • ェシックス, vol. 6, Tôkyô, Univ. Ritsumeikan 立命館大学, p. 461-471.
– 2011, Kitamura Reisai to Mitsukoshi hyakkaten Ôsaka shiten bijutsubu no shoki no katsudô 北村鈴菜と三越百貨店大阪支店美術部の初期の活動 (Kitamura Reisai et l’activité de la branche du grand magasin Mitsukoshi à Ôsaka à ses débuts), Core Ethics, vol. 7, Tôkyô, Univ. Ritsumeikan, p. 323-333.

Yamamoto (Taketoshi) 山本武利 et Nishizawa (Tamotsu) 西沢保
– 1999, Hyakkaten no bunka shi : Nihon no shôhi kakumei 百貨店の文化史一日本の消費革命 (Histoire de la culture des grands magasins : la révolution de la consommation au Japon), Tôkyô, Sekai shisôsha 世界思想社.

Chapitre III. Portraits socio-économiques des galeries : stratégies de développement et formation de la valeur marchande

Benhamou (Françoise), Moureau (Nathalie) et Sagot-Duvauroux (Dominique)
– 2001, Les Galeries d’art contemporain en France. Portraits et enjeux dans un marché mondialisé, Paris, La Documentation française.

Bijutsu nenkan 美術年鑑 (Annaire d’art),
– 1987, 1992, 1997, 2002, 2007, Tôkyô, Bijutsu nenkan-sha 美術年鑑社.

Bijutsu techô nenkan 美術帳年鑑
– 2007, Tôkyô, Bijutsu shuppan-sha 美術出版社.
Bourdieu et Darbel
– 1969 (voir supra : les marchés de l’art)

Brandenburger (Adam M.) et Nalebuff (Barry J.)
– 1996, Co-opetition : a revolutionary mindset that combines competition and cooperation in the marketplace, Londres, Harper Collins Business.

Bystryn (Marcia N.)
– 1982, « Variation in Artistic Circles », The Sociological Quarterly, vol. 22, no 1, Hiver 1981, p. 119-132.
– 1978, « Art Galleries as Gatekeepers : The Case of the Abstract Expressionists », Social Research, vol. 45, no 2, p. 390-408.

Carroll (Glenn R.) et Hannan (Michael T.)
– 2000, The demography of corporations and industries, New Jersey, Princeton University Press.

Cier (Philippe) et Suzuki (Yoshitaka)
– 1994, « Structures d’organisation des entreprises japonaises : Analyse historique comparative », Annales. Histoire, Sciences sociales, vol. 49, no 3, p. 569-584.

Dor (Laïli)
– 2013, « Revaloriser la calligraphie : le rôle des expositions pendant les ères Meiji et Taishô », dossier « création et valeur dans le Japon moderne », Ebisu, Maison franco-japonaise, no 50, p. 135-159.

Gekkan gyararî 月刊ギャラリー
– mars-mai 2008, Tôkyô, Gyararî sutêshon ギヤラリーステ一シヨン.

Guiffre (Katherine)
– mars 1999, « Sandpiles of opportunity : Success in the Art World », Social Forces, vol. 77, no 3, p. 816-817.

Hatakeyama (Kôji) 畠山耕治 (artiste)
– 23 mars 2007, « Bijutsu sakka no kakeibo » 美術作家の家計簿 (Carnet de dépenses d’un artiste), conférence organisée par AIT (Art Interactive Tôkyô ア一ト•インタラクテイヴ東京) dans le cadre du cycle « Bijutsu korekutâ no gimon ni kotaete » 美術コレクタ一の疑問に答えて (Répondre aux questions des collectionneurs), Tôkyô.

Kaji (Sahoko)
– 2002, « La décennie perdue », Politique étrangère, volume 67, no 1, p. 67-90.

Menger (Pierre-Michel)
– nov.-déc. 1993, « L’hégémonie parisienne. Économie et politique de la gravitation artistique », Annales. Histoire, Sciences sociales, « Mondes de l’art », p. 1565-1600.
– janv. 2010, « Les artistes en quantités. Ce que sociologues et économistes s’apprennent sur le travail et les professions artistiques », Revue d’économie politique, vol. 120, Dalloz, p. 205-236.

Moulin
– 2003 (voir supra : les marchés de l’art)
– 1992 (voir supra : les marchés de l’art)

Nakanishi (Takaki) 中西たかき
– juil. 1991, « Kôtarô to Nihon hajime no garô » 小太郎と日本初の画廊 (Kôtarô et la première galerie japonaise), KANDA Renaissance (KANDA ルネツサンス), no 18, p. 10-12.

Noro (Yôko) 野呂洋子
– 2008, Ginza no garô keiei 銀座の画廊経営 (la gestion des galeries à Ginza), Tôkyô, fâsuto puresu フアーストプレス.

O’Flaherty (Brendan)
– 2005, City Economics, Massachusetts, Harvard University Press.

Patin
– 2013 (voir supra : alliances et transactions entre marchands d’art)

Peterson (Karin)
– 1997, « The Distribution and Dynamics of Uncertainty in Art Galleries : A Case Study of New Leadership in the Parisian Art Market, 1985-1990 », Poetics, no 25, p. 241-263.

Plattner (Stuart)
– 1996, High art down home : an economic ethnography of a local art market, Chicago, University of Chicago Press.

Segi (Shin.ichi) 瀬木真一
– 21 juil. 2001 et 21 août 2008, « Bijutsu shijô rêdâ » 美術市場レーダー (Le radar du marché de l’art), Shin bijutsu shinbun 新美術新聞 (Nouveau journal des arts), Bijutsu nenkansha 美術年鑑社, Tôkyô, p. 10.
– 2010 (voir supra : les marchés de l’art)

Shimizu (Chihiro)
– 2007, « Pricing Structure in Tôkyô Metropolitan Land Markets and Its Structural Changes : Pre-bubble, Bubble, and Post-Bubble Periods », Journal of Real Estate Finance and Economics.

Stigler (Gorge J.) et Becker (Gary S.)
– 1977, « De Gustibus Non Est Disputandum », American Economic Review, vol. 67, no 2, p. 76-90.

Tôkei-kyoku (Bureau des statistiques)
– déc. 2010, Labour force survey (Enquête sur la population active) (http://www.stat.go.jp/english/data/roudou/report/2010/index.htm)

– Recensement de 2010 (voir supra : les grands magasins)

Tsukamoto (Toyoko) 塚本豊子
– 2012, Garô to « Nichijô » 画廊と「日常」 (Une galerie et son quotidien), Tôkyô, Seigensha 青幻舍.

Yamauchi (Hiroyasu) 山内宏泰, Kôno Naoko 河野尚子
– 2009, G12 : Twelve Gallery Owners, Tôkyô, Tôkyô Chizu suppan 東京地図出版

Yoshii (Chôzô) 吉井長三
– 2008, Ginza garô monogatari : Nihon ichi no gashô jinsei 銀座画廊物語日本ーの画商人生 (L’histoire des galeries de Ginza : la vie des plus grands marchands d’art japonais), Tôkyô, Kadokawa shoten 角川書店.

Chapitre IV. L’art japonais en ventes publiques : marché domestique vs marché internationalisé

Koyama-Richard (Brigitte)
– 2001, Japon rêvé : Edmond de Goncourt et Hayashi Tadamasa, Paris, Hermann.

Artprice
– 2008 et 2012, « Top 500 des artistes par chiffre d’affaires », Tendances.

Ashenfelter (Orley) et Graddy (Kathryn)
– sept. 2003, « Auctions and the Price of Art », Journal of Economic Literature, vol. 41, no 3, p. 763-787.

Ashenfelter (Orley)
– Summer 1989, « How auctions work for wine and art ? », Journal of Economic Perspectives, American Economic Association, vol. 3, no 3, p. 23-26.

Benhamou (Françoise)
– 2002, L’économie du star-system, Paris, éd. Odile Jacob.

Duret-Robert (François)
– 1991, Marchands d’art et faiseurs d’or, Paris, Belfond.

Favell
– 2012 (voir supra : introduction).

Fujii
– 1991 (voir supra : l’art japonais en ventes publiques).

Heinich (Nathalie)
– 1998 (voir supra : introduction).

Herbert (John)
– 1990, Inside Christie’s, New York, St Martins Press.

Hermann (Frank)
– 1984, Sotheby’s : Portrait of an Auction House, New York, Norton & Co.

Mason (Christopher)
– 2004, The Art of the Steal : Inside the Sotheby’s-Christie’s Auction House Scandal, New York, Putnam Pub Group.

Mod (Craig), Rawlings (Ashley)
– 2012, Art Space Tokyo : An Intimate Guide To The Tokyo Art World, Tôkyô, PRE/POST

Moulin
– 1992 (voir supra : les marchés de l’art).
– 2003 (voir supra : les marchés de l’art).

Murakami (Takashi) 村上隆
– 2001 (voir supra : introduction).
– 2008, Geijutsu kigyô-ron 芸術起業論 (Se lancer dans les affaires artistiques), Tôkyô, Gentôsha 幻冬舍.

Nikkei art auction data 日経アート•オークション•データ
– 2006-2009, Tôkyô, Nikkei BP-sha 日経 BP 社.

Nikkei Art にっけいあ一と
– mai 1989, « Nihon kei ôkushon ni ashita wa aru ka » 日本型オークシヨンに明日はあるか (Des ventes aux enchères à la japonaise pour demain ?), Nikkei Art につけいあ一と, Tôkyô, Nikkei BP-sha 日経BP社, p. 6-27.

Nikkei Shimbun 日経新聞
– 6 août 2002, « Kaisetsu : naze bijutsu ôkushon wa nobiru no ka ? » 解説:なぜ美術オークションは伸びるのか (Analyse : pourquoi les ventes aux enchères d’œuvres d’art sont-elles en croissance ?).

Quemin (Alain)
– le 21 janvier 2009, « L’illusion d’une scène internationale de l’art contemporain sans frontières », conférence à la Maison franco-japonaise, Tôkyô.
– automne 2002, « L’illusion de l’abolition des frontières dans le monde de l’art contemporain international : La place des pays ‘périphériques’ à l’ère de la globalisation et du métissage », Sociologie et sociétés, Volume 34, numéro 2, p. 15-40.
– 1997, Les commissaires-priseurs : la mutation d’une profession, Paris, Anthropos Economica.
– 2008 « International Contemporary Art Fairs and Galleries », dans Artprice, Art market trends, p. 78-88.

Saint-Raymond (Léa)
– 2016, « Les collectionneurs d’art asiatique à Paris : une analyse socio-économique à partir des procès verbaux des ventes publiques », colloque « Orient Extrême : collectionneurs et collections d’aujourd’hui », Lyon, 25 mars 2016.

Segi (Shin.ichi) 瀬木真一
– 21 juil. 2001 et 21 août 2008 (voir supra : portraits de marchands d’art).

Shimizu (Christine)
– 2001, Le Grès japonais, Paris, Massin.

Shimizu (Shûsaku) 清水秀作
– juin 2008, « Ôkushon o yomu ; kono 10 nen no ayumi kara オークシヨンを読む一この 10年の歩みから (lires les ventes enchères : l’évolution depuis 10 ans), Gekkan bijutsu 月刊美術, Tôkyô, Jitsugyô no Nihon-sha 実業之日本社, p. 151-153.

Smith (Charles W.)
– 1990, Auctions : The Social Construction of Value, Berkeley, University of California Press.

Tomkins (Calvin)
– 4 avril 1988, « A Reporter at large Irises », The New Yorker, p. 37-67.

Velthuis (Olav), Baia Curioni (Stefano) (dir.),
– 2015, Cosmopolitan canvases, The Globalization of markets for contemporary art, Oxford University Press.

Chapitre V. La bulle spéculative de la fin des années 1980 : de l’euphorie au retrait des acteurs japonais

Adam (Georgina)
– 1998, « Japanese bad debt art sales speed up »
(http://www.assemblylanguage.com/text/Adam.html)
– 11 oct. 2002, « Les Japonais se séparent de leurs collections d’art », Le Journal des Arts, Paris, no 156.

Adler (Moshe)
– mars 1985, « Stardom and talent », American Economic Review, vol. 75, no 1, p. 208-212.

Aera アエラ
– 17 juil. 1995, « Baburu kaiga wa tanpo de nemuru – bunka shôkoku Nippon no higeki » バブル絵画は担保で眠る 文化小国ニッポンの悲劇 (Les œuvres qui dorment en tant qu’hypothèques : la tragédie du Japon, petit pays sur le plan de la culture).

Aitken (Geneviève) et Delafond (Marianne)
– 2003, La collection d’estampes japonaises de Claude Monet à Giverny, Paris, Bibliothèque des arts.

Akerlof (George)
– août 1970, « The Market for ‘Lemons’ : Quality uncertainty and the Market Mechanism », Quaterly Journal of Economics, vol. 84, no 3, p. 488-500.

Anderson (Robert C.)
– mars 1974, « Paintings as an Investment », Economic Enquiry, vol. XII, p. 13-26

Asahi (Asahi Shimbun 朝日新聞)
1987, 9 avr. (éd. du soir), « Gogh no ‘himawari’, rakusatsu-sha wa Yasuda kasai – hyaku shûnen de kônyû ゴッホの「ひまわり」、落札者は安田火災 百周年記念で購入 (Les assurances Yasuda acquièrent les Tournesol de Gogh, à l’occasion de leur centenaire).
– 25 juin 1987 (éd. du matin), Gotô Yasuo, Yasuda kasai kaijô shachô – Gogh rakusatsu de gorieki 後藤康男 • 安田火災海上社長 ゴッホ落札でご利益 (Gotô Yasuo, Président des assurances Yasuda : bénéfices à la suite de l’achat des Tournesols).
– 1er déc. 1988 (éd. du matin), « Gotô Yasuo, Yasuda kasai shachô – yon hanseiki de top » 後藤康男 • 安田火災社長 4 半世紀でトップ (Gotô Yasuo, Président des assurances Yasuda : au sommet en un quart de siècle).
– 7 sept. 1989 (éd. du matin), « Kin.yû gyô ‘Aichi’, 23 oku en shinkoku more – Tôkyô kokuzei kyoku chôsa 金融業の「アイチ」、2 3 億円申告漏れ 東京国税局調査 (Le Bureau des impôts de Tôkyô soupçonne Aichi de lui avoir dissimulé 2,3 milliards de yen de revenus).
– 30 nov. 1989 (éd. du soir), « Kaiga kai asari 2 ban de 46 oku en – Nihon no kin.yû kaisha shachô » 絵画買いあさり 2 晚で 4 6 億円 日本の金融会社会長 (Achat d’œuvres d’art pour 4,6 milliards de yen en deux soirs par un financier japonais).
– 1er déc. 1989, « Tôkyô, Pari no ni gen chûkei no kyôbai kassen/Picasso no ‘Pierrette no konrei’ » 東京、パリの 2 元中継の競売合戦ピカソの「ピエレツトの婚礼」 (Les Noces de Pierrette : lutte lors des ventes aux enchères retransmises entre Paris et Tôkyô).
– 2 déc. 1989 (éd. du matin), « ‘Rizôto shisetsu no medama ni suru mokuteki’ Picasso rakusatsu no Tsurumaki Tomonori » リゾート施設の目玉にする目的」ピカソ落札の鶴卷智徳さん (L’achat du Picasso par Tsurumaki Tomonori dans le but d’en faire la perle de l’établissement d’un centre de villégiature).
– 18 avr. 1990 (éd. du matin), « Garô no ‘gekkô-sô’ shachô, ôryô de tsuikiso – sôgaku 5 oku 5000 man ni 画廊の「月光莊」社長、横領で追起訴総額5傷、5 0 0 0 万円に (Le président de la galerie Gekkô-sô de nouveau inculpé pour détournement, à hauteur de 550 millions de yen).
– 26 mai 1990 (éd. du soir, dossier spécial sur l’économie) « Fukuramu ‘kaiga junbi daka’ » 膨らむ「絵画準備高」 (Spéculation à la hausse sur les œuvres).
– 27 juin 1990 (éd. du matin, Ôsaka), « Kin.yûgyô no Aichi, sen.i kakusha no dai-kabunushi ni – fuan, keikai tsuyomeru gyôkai 金融業のアイチ、繊維各社の大株主に不安 • 警戒強める業界 (L’établissement financier Aichi face aux grands actionnaires des entreprises textiles : un monde industriel où croît l’anxiété et la vigilance).

– 1er janv. 1991, « Kaiga torihiki 12 ten no jittai hanmei, sagaku wa doko e nagareta ? 絵画取引十二点の実態判明、差額はどこへ流れた? (Éclaircissements sur les transactions pour 12 œuvres d’art ; mais où est passé la différence ?).
– 1er janv. 1991, « Seibu hyakkaten → Kansai Shimbun → Itoman tenbai de 25 oku en kôtô » 西武百貨店→関西新聞→ィトマン転売で二十五億円高騰 (2 500 millions d’augmentation dans les reventes entre Seibu hyakkaten → Kansai Shimbun → Itoman).
– 6 avr. 1991 (éd. du soir), « Kazei yônin no jôshinsho ‘shito fumeikin atsukai ni’ : kaiga torihiki 15 oku en de Mitsubishi shôji » 課税容認の上申書「使途不明金扱いに」絵画取引 1 5億円で三菱商事 (Une société commerciale de Mitsubishi impliquée dans une vente de tableaux de 1,5 milliard de yen : le rapport du fisc sur « l’utilisation des fonds disparus »).
– 16 avr. 1991, « Sôka gakkai to Mitsubishi shôji no innen : kaiga baibai 15 oku en » 創価学会と三菱商事の因縁絵画売買1 5億円 (relations mystérieuses entre la Sôka gakkai et une société de Mitsubishi : pour 1,5 milliard de yen d’achat-vente de tableaux).
– 5 juin 1991 (éd. du soir), « Aichi nado 3 sha o sôsaku – Itoman karami de Ôsaka chiken » アイチなど3社を捜索 イトマン絡みで大阪地検 (Le tribunal d’Ôsaka élargit ses investigations à trois entreprises, dont Aichi, dans le cadre de l’affaire Itôman).
– 6 juin 1991 (éd. du matin), « Ikitsuzukeru ‘tochi’ ‘kabu’ shinkô 生き続ける「土地」「株」信仰 (バブル汚染2) (le culte des « terrains » et des « titres » continue – la pollution de la bulle 2).
– 11 juil. 1991 (éd. du soir), « Aichi to mitsuyaku de sharei 10 oku en – Itoman Kawamura zen-shachô, kabu tôshi de unyô アイチと密約で謝礼1 0億円 イトマン河村前社長、株投資で運用 (Rémunération d’1 milliard de yen suite à une entente secrète avec Aichi : les placements en titres de l’ex patron d’Itoman, Kawamura).
– 19 déc. 1991 (éd. du soir), « Baburu no kôzu ni semaru – kane, kabu, e… kôsaku – Itôman jiken no shuyaku sho kôhan » バブルの構図に迫る力ネ • 株 • 絵...交錯 イトマン事件の主役初公判 (Implosion de l’édifice de la bulle - un mélange d’argent, de titres et d’œuvres d’art : le début du procès Itôman).
– 31 mars 1993 (éd. du matin, Ôsaka), « Itoman jiken no nokoru nazo » イトマン事件の残るなぞ (Les mystères qui planent toujours sur l’affaire Itoman).
– 10 févr. 1996 (éd. du matin), « Non bank ‘Aichi’tôsan – fusai sôgaku wa 1820 oku en » ノンバンク「アイチ」倒産負債総額は1 8 2 0 億円 (Faillite de l’établissement non bancaire Aichi sous un passif atteignant 182 milliards de yen).
– 14 nov. 2000 (éd. du soir), « Kaiga o kyôbai – Itôman jiken no Heo hikoku ni chôeki 7 nen 6 gatsu kyûkei » 絵画を競売イトマン事件の許被告に懲役7年6月求刑 大阪地裁 (Vente aux enchères d’œuvres d’art – Le parquet d’Ôsaka requiert 6 ans et demi d’emprisonnement contre Heo).
– 29 mars 2001 (éd. du soir), « Heo hikoku ni chôeki 7 nen 6 gatsu – Itôman jiken, tokubetsu hainin nado de Ôsaka chisai hanketsu 許被告に懲役 7 年 6 月イトマン事件、特別背任などで大阪地裁判決 (décision du tribunal d’Ôsaka : 6 ans et demi d’emprisonnement pour Heo, notamment condamné pour abus de confiance).
– 23 avr. 2002 (éd. du soir, Ôsaka), « Kawamura moto shachô no jikkei shiji – Itôman jiken kôsoshin de Ôsaka kôsai 河村元社長の実刑支持 イトマン事件控訴審で大阪高裁 (La Cour d’appel d’Ôsaka maintient la prison ferme contre Kawamura dans le cadre de l’affaire Itôman).
– 9 oct. 2005 « Itôman jiken, Heo hikoku no jikkei kakutei he – saikôsai ga jôkoku hikyaku – hainin no kyôhan kakutei » イトマン事件、許被告の実刑確定へ 最高裁が上告棄却 背任の共犯認定 (maintien de la prison ferme pour Heo, dont le pourvoi en Cassation a été rejeté ; condamnation pour complicité d’abus de confiance).

Asajima (Shôichi) 麻島昭一
– déc. 1991, Honpô seiho shikin unyô shi 本邦生保資金運用史 (Histoire des placements des entreprises d’assurance vie), Nihon keizai hyôron-sha 日不経済評論社

Aveline (Natacha)
– juil. 2004, « Property Markets in Tôkyô and the Management of the Last Boom-Bust Cycle (1985-2002) », dans Natacha Aveline et Ling-Hin Li, Property Markets and Land Policies in Northeast Asia, Tôkyô / Hongkong, Maison franco-japonaise / Center for Real Estate and Urban Economics et The University of Hongkong, p. 33-82.

Baumgartner (Ulrich) et Merdith (Guy) (dir.)
– 1995, Saving Behavior and the Asset Price « Bubble » in Japan, Washington DC, International Monetary Fund.

Baumol (William J.)
– mai 1986, « Unnatural value : Or art investment as floating crap game », American Economic Review, no 76, p. 10-14

Bellet (Harry)
– 2001, Le marché de l’art s’effondre demain à 16h30, Paris, Nil.

Boistel (Philippe)
– avr. 2005, « La communication événementielle plus stratégique que commerciale », Management & Avenir, Paris, Ed. Management Prospective, no 6, p. 35.

Buchwald (Art)
– 29 mai 1990, « The $82 million Question », The Washington Post

Buelens (Nathalie) et Ginsburgh (Victor)
– 1993, « Revisiting Baumol’s ‘art as floating crap game’ », European Economic Review, no 37, p. 1351-1371.

Chanel (Olivier), Docclo (Sophie), (Gérard), Varet (Louis-André) et Ginsburgh (Victor)
– janv-mars 1993, « Rentabilité des placements sur le marché de l’art de 1957 à 1988 », Risques, no 13.

Danziger (Charles)
– juil. 1990, « Where the buyers are... », Art in America, p. 57-59.

Dash (Mike)
– 2000, Tulipomania : the story of the world’s most coveted flower and the extraordinary passions it aroused, New York, Three Rivers Press.

Ecker (Andrew)
avr. 1998, « The Silent Boom », Artprice.
– juil. 1998, « Selling the Domaine enchanté », Artnet.

Felner (Bob)
– 23 oct. 1989, « Best bids : leading indicators », The New York magazine.

Frey (Bruno S.) et Eichenberger (Reiner)
– 1995, « On the return of art investment analysis », Journal of Cultural Economics, vol. 19, no 3, p. 210.

Fujii (Kazuo) 籐井一雄
– 1991, Ôkushon monogatari オ一 クシヨン物語 (une histoire des ventes aux enchères), Tôkyô, Kôdansha 講談社.

« Gakkai manê » kenkyûkai 「学会マネー」研究会
– 2000, Sôka gakkai zaimubu no uchimaku 創価学会財務部の内幕 (les coulisses des finances de la Sôka gakkai), Tôkyô, Shôgakukan 小学館.

Hashimoto (Fuyuko) 橋本冬子
– 1990, Kaiga tôshi de tanoshimi nagara môkeru hon 絵画投資で楽しみながら諸ける本 (Investir dans l’art : se faire plaisir tout en gagnant de l’argent), Tôkyô, Kanki Shuppan かんき出版.

Hayashi (Kaoru) 林薰
– 1996, Daiei group ダイエ一グル一プ (Le groupe Daiei), Tôkyô, Nihon jigyô 日本実業.

Hiatt (Fred) et Togo (Shigehiko)
– 19 mai 1990, « Japan’s Highest Bidder : Tycoon Bought 2 Priciest Artworks Ever », The Washington Post.

Itoi
– 2001 (voir supra : la formation du marché de l’art japonais)

Kakizaki (Takao) 柿崎孝夫
– 2007, Kigyô o bunka de kataru – Mesena saikô – Kangaekata kara genjô made 企業を文化で語るーメセナ再考一考え方から現状まで (Les entreprises vues sous l’angle de la culture : repenser le mécénat, du projet à la réalisation), Tôkyô, Tôkyô bijutsu 東京美術.

Kaldor (Nicholas)
– oct. 1939, « Speculation and Economic Activity », Review of Economic Studies, vol. 7, p. 1-27.

Keynes (John Maynard)
– 2008 (1re éd. 1936), « Chapter 12. The State of Long-Term Expectation », The General Theory of Employment Interest and Money, BN Publishing.

Kirman (Alan)
– févr. 1993, « Ants, Rationality, and Recruitment », The Quaterly Journal of Economics, vol. 108, p. 137-156.

Landes (William M.)
– 2000, « Winning the art lottery : The economic returns to the Ganz collection », Recherches Economiques de Louvain, no 66, p. 111-130.

Leibenstein (Harvey)
– 1976, Beyond Economic Man, Harvard University Press, Cambridge.

Mc Cain (Roger A.)
– 1980, « Markets for Works of Art and ‘Markets for Lemons’ », dans HENDON William S. et al., Proceedings, First International Conference on Cultural Economics and Planning,, p. 122-136.

Mei (Jianping) et Moses (Michael)
– dec. 2002, « Art as an Investment and the Underperformance of Masterpieces », American Economic Review, vol. 92, no 5.

Moulin
– 1992 (voir supra : les marchés de l’art)

Moulin (Raymonde)
– 1997, « Patrimoine national et marché international : les dilemmes de l’action publique », Revue française de sociologie, no 38, p. 479.

Moureau
– 2000 (voir supra : les marchés de l’art)

Nikkei Business henshû-bu 日経ビジネス編集部
– 2000, baburu : utake wa mada owatteinai バブル一宴はまだ、終わつていない (Bulle : la fête n’est pas finie), Tôkyô, Nikkei BP-sha 日経BP社

Nikkei Art (につけいあ一と)
– juil. 1989, « Gyaku yunyû sakka kô » 逆輸入作家考 (exportation et réimportation d’œuvres japonaises), p. 6-38.
– nov. 1989, « Igyôshu sannyû shokku » 異業種参入ショック (le choc de l’arrivée des non professionnels de l’art), Nikkei BP-sha 日経B P社, p. 6-21
– juil. 1990, « Za Japan manê » ザ • ジャパンマネー (l’argent japonais), p. 6-27.
– sept. 1990, « Nihonjin sakka o uru » 日本人作家を売る (Vendre les œuvres des artistes japonais), p. 6-49.
– févr. 1991, « Sawada Masahiko intabyû » 沢田正彦インタビュー (Interview de Sawada Masahiko), p. 38-41, ainsi que « ‘ E wa kabe ni kakatta tochi de aru’ Itoman kaiga shôhô no zasetsu » “絵は壁に掛かつた土地である”イトマン絵画商法の挫折 (les tableaux vus comme des actifs fonciers : l’échec d’Itoman dans le commerce des œuvres d’art), p. 49-54.

Nikkei (Nihon Keizai Shimbun 日本経済新聞)
– 12 nov. 1990, « Anbu haramu Itôman ‘ saiken’keikaku » 暗部はらむ伊藤萬“再建”計画 (Les parts d’ombre dans le plan de redressement d’Itôman).

Norman (Géraldine)
– 11 déc. 1988, « Manigances japonaises », Connaissance des arts, p. 132-135

Martin (Bailey)
– août 1998, « Vrais ou faux Van Gogh : l’affaire ‘Tournesols’ », Le Journal des Arts, no 65, p. 28.

Orléan (André)
– juil. 1992, « Contagion des opinions et fonctionnement des marchés financiers », Revue économique, no 4, vol. 43, p. 685-697.

Pons (Philippe)
– 15 mai 1991, « Van Gogh, Renoir et l’éternité », Le Monde.

Reif (Rita)
– 9 avr. 1987, « Sunflowers’ Buyer : Japanese Insurer », The New York Times.
– 12 mai 1987, « Klimt portrait sets auction record », The New York Times.
– 13 mai 1987, « Record auction price for sculpture », The New York Times.
– 10 août 1987, « Global market brings auction records », The New York Times.
– 11 nov. 1987, « Japanese Dominate Auction Bidding », The New York Times.
– 1er juin 1989, « Old Master Auctioned For Record $35 million », The New York Times.
– 10 nov. 1989, « Hammers Fall and Prices Soar », The New York Times.
– 1er déc. 1989, « Japanese Developer Buys Picasso at Record Price » The New York Times.
– 25 janv. 1990, « Rewriting auction records », The New York Times.
– 9 mai 1990, « Sales Below Estimate at 2d Auction », The New York Times.
– 18 mai 1990, « Businessman Identified As Buyer of van Gogh”, The New York Times.
– 19 mai 1990, « Auctions’ Big Spenders : the Japanese », ainsi que « Cheap, at Twice the Price ? », The New York Times.

Rosenbaum (Lee)
– 7 mars 2000, « A Doctor in the House, But Whose House ? », The Wall Street Journal.

Saltzman (Cynthia)
– 1998, Portrait of Dr. Gachet : the story of a van Gogh masterpiece : modernism, money, politics, collectors, dealers, taste, greed, and loss, New York, Viking.

Sanwa (Ryôichi) 三和良一 et Hara (Akira) 原朗 (dir.)
– 2010, Kingendai Nihon keizaishi yôran 近現代日本経済史要覧 (Panorama de l’histoire économique du Japon), Tôkyô, Tôkyô daigaku shuppan-kai 東束人学出版会

Segi (Shin.ichi) 瀬木慎一
– 1991, Bijutsu keizai hakusho 美術経済白書 (Livre blanc sur l’économie des arts), Tôkyô, Bijutsu nenpyô-sha 美術年表社
– 14 mars 2007, « Hasan de saitôjô shita ‘Gachet’ seijô to omoenu meiga torihiki » 破産で再登場した「ガシエ」正常と思えぬ名画取引 (Réapparition de ‘Gachet’ lors d’une faillite : des transactions sur les chefs-d’œuvre anormales), Asahi (éd. du soir).
– 2010, Kokusai/Nihon bijutsu shijô sôkan : baburu kara defure e 1990-2009 国際/日本美術市場総監:バブルからデフレへ 1990-2009 (Panorama général du marché de l’art international et japonais, de la bulle à la déflation), Tôkyô, Fujihara shoten 藤原書店

Sterngold (James)
– 8 janv. 1990, « What Price Art ? Ask Japanese Collectors », The New York Times.

Stigler (Becker)
– 1977 (voir supra : portraits de marchands d’art)

Struck (Doug)
– 29 juil. 1999, « Van Gogh’s Portrait In Intrigue ; World’s Priciest Artwork Is Missing Without a Trace », The Washington Post.

Takai
– 1992 (voir supra : la formation du marché)

Tully (Judd)
– 18 mai 1990, « Auction ; Renoir’s Moulin Sells for $78 million ; Impressionists Rack Up Record $287 million Sale », The Washington Post.

Veblen (Thorstein)
– 2007 (1re éd. 1899), The Theory of the Leisure Class, New York, Oxford University Press.

Weisman (Steven R.)
– 19 mai 1990, « One Man, Two Masterpieces And Many Questions in Japan », The New York Times.

Wen (Fong)
– 2001, Between two cultures : late-nineteenth-and twentieth-century Chinese paintings from the Robert H. Ellsworth collection in the Metropolitan Museum of Art, New York, Metropolitan Museum of Art.

Wood (Christopher)
– 1992, The Bublle Economy : Japan’s Extraordinary Speculative Boom of the ’80s and the Dramatic Bust of the ’90s, New York, The Atlantic Monthly Press.

Yamamoto (Kiyonori) 山元清則
– 1992, Kaiga no himitsu – Bijutsushô ga oshieru kaikata / tanoshimikata / môkekata 絵画の秘密一美術商が教える買い方 • 楽しみ方 • 儲け方 (Le Secret des œuvres d’art : conseils de marchands sur les manières d’acquérir, d’apprécier et d’investir), Tôkyô, Kagyû-sha 蝸牛社.

Yoshii (Hiromi) 吉井仁実
– 2008, Gendai âto baburu 現代ア―トバブル (La bulle dans l’art contemporain), Tôkyô, Kôbun-sha 光文社.

Chapitre VI. Une demande éparse mais passionnée : clé de voûte du marché de l’art

Akasegawa (Genpei) 赤瀬川原平
– 1994, Hangeijutsu anpan 反芸術アンパン (Le Salon « anti-art »), Chikuma shobô 筑摩書房.

Arper (Neil) et Wassal (Greg)
2006, « Artists’ careers and their labor markets », dans GINSBURGH Victor, THROSBY David (dir.), Handbook of the Economics of Art and Culture, vol. 1, Amsterdam, Elsevier, chap. 22, p. 813-864.

Bijutsu Nenkan 美術年
– 2006, « Gendai korekutâ jijô » 現代コレクタ一事情 (État des lieux des collectionneurs d’aujourd’hui), Tôkyô, Bijutsu nenkan-sha 美術年鑑社, p. 856.

Bijutsukan renraku kyôgikai 美術館連絡協議会
– 2007, Bijutsukan renraku kyôgikai 25 nen no ayumi 美術館連絡協議会 25 年の歩み (25 ans d’activité de l’Association des Musées d’Art du Japon), Tôkyô, Chûô kôron jigyô shuppan 中央公論事業出版.

Bunka-chô 文化庁 (Agence pour les Affaires culturelles)
– 2011, Waga kuni no bunka seisaku 我が国の文化政策 (La politique culturelle du Japon).

Bystryn
– 1981 (voir supra : Portraits de marchands d’art)

Inoue (Yôichi) 井上洋ー
– fév. 2007, « Kokuritsu hakubutsukan no genjô to kadai » 国立博物館の現状と課題 (Situation et problèmes des musées nationaux), Gakujutsu no dôkô – Tokushû : hakubutsukan ga abunai ! Bijutsukan ga abunai ! 学術の動向 特集•博物館が危ない!美術館が危ない! (État de la recherche, numéro spécial : Musées en danger !), p. 13-17.

Itoi
– 2001 (voir supra : la formation du marché de l’art japonais)

Hakomori (Eiichi) 箱守栄ー
– 16 nov. 2007, « Bijutsu no risuku manajimento to songai hoken » 美術品のリスクマネシメントと損害保険 (gérer le risque : les assurances sur les œuvres d’art), conférence organisée par AIT, Tôkyô.

Havens
– 1982 (voir supra : les marchés de l’art)

Kaneko (Hiroaki) 金子啓明
– 2006, « Yure ugoku Tôkyô kokuritsu hakubutsukan » 揺れ動く東京国立博物館 (Le musée national de Tôkyô au centre des bouleversements), Museum, no 600

Kigyô Mesena Kyôgikai 企業メセナ協議会
– 2005, Ima, chiiki mesena ga omoshiroi いま、地域メセナがおもしろい (Le mécénat dans les régions est aujourd’hui passionnant), Livre blanc 2005 du mécénat, Tôkyô, Daiyamondo-sha ダイヤモンド社.

Kumakura (Sumiko)
2 mars 2013, intervention au colloque « Shakai shisutemu ‘geijutsu’ to sono hen.yô » 社会システム〈芸術〉とその変容 (L’art en tant que système social et ses transformations), Tokyo Metropolitan University 首都大学東京

Menger (Pierre-Michel)
– janv. 2010 (voir supra : Portraits de marchands d’art)
– 2009, Le Travail créateur : s’accomplir dans l’incertain, Paris, Gallimard-Seuil, Éditions de l’EHESS.
– 2006, « Artistic labor markets : Contingent Work, Excess Suply and Occupational Risk Management », dans Victor Ginsburgh, David Throsby (dir.), Handbook of the Economics of Art and Culture, vol. 1, Amsterdam, Elsevier, chap. 22, p. 765-811.
– 2005, Profession artiste : extension du domaine de la création, Paris, Textuel.

Miyazaki
– 2007 (voir supra : la formation du marché de l’art japonais)

Monbukagakushô dokuritsu hôjin hyôka iinkai 文部科学省独立行政法人評価委員会 (Comité d’évaluation des Institutions publiques autonomes du ministère de l’Éducation)
– 2011, « Dokuritsu gyôsei hôjin kokuritsu bijutsukan no heisei 22 nen ni kakaru gyômu no jisseki ni kansuru hyôka » 独立行政法人国立美術館の平成2 2年度に係る業務の実績に関する評価 (Rapport d’évaluation sur les résultats des Musées nationaux de 2011).

Moulin
1992 (voir supra : les marchés de l’art)

Morooka (Hirokuma) 諸岡博熊
– 2003, Minna no hakubutsukan : management • museum no jidai みんなの博物館一マネージメント • ミュージアムの時代 (Des Musées pour tous : à l’ère de la gestion muséale), Nihon chiiki shakai kenkyûjo 日本地域社会研究所.

Ôtake (Ken.ichirô) 大武健一郎
– 16 juin 2006 « Bijutsuhin ni kansuru zeisei » 美術品にかんする税制 (Les taxes relatives aux œuvres d’art), conférence organisée par AIT.

Patin (Cléa)
– 2015, « Quand la presse joue aux mécènes : le rôle historique des journaux dans la diffusion de la culture au Japon, Nichi futsu bunka 日仏文化, no 84, p. 203-207.

Pollack (Barbara)
– 2010, The Wild Wild East : An American Art Critic’s Adventures in China, Hong Kong, Blue Kingfisher.

Shinohara Seiji 篠原誠司 (dir.),
– 2001, « Bijutsuka toiu ikikata : seisaku ni okeru « kinsen » o megutte » 美術家という生き方 制作における『金銭』をめぐって (Vivre en artiste : un aperçu des financements des œuvres), Infans, no 6, Art Space galery.

Tokei-kyoku 統計局 (Bureau des statistiques)
– mars 2006, « Geijutsuka to puro supôtsu senshû kazu » 芸術豕とプロスポ一ツ選手数 (Effectifs des artistes et sportifs professionnels), Nihon chôki tokei sôran 日本長期時計総覧 (Statistiques historiques du Japon), Tome 5, chap. 26, p. 412-413.

Tôkyôjin 東京人
– avril 2010, « Bijutsukan o tsukutta fugôtachi » 美術館を作つた富豪たち (Les grandes fortunes qui ont fait les musées), no 280, p. 12-63.

Watanabe (Michihiro)
– 1999, « Background on cultural policies and programms in Japan », dans ZEMANS Joyce et KLEINGARTNER Archie, Comparing cultural policy, Londres, Altamira Press.

Yashiro (Yukio) 矢代幸雄
– 1958, Geijutsu no patoron 芸術のパトロン (Les Mécènes), Tôkyô, Shinchô-sha 新潮社.

© CNRS Éditions, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search