Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les coptes d’Égypte sous Nasser

 | 
Brigitte Voile

Remerciements

Texte intégral

1J’exprime ma profonde gratitude à Évelyne Patlagean qui a dirigé ma thèse et m’a accompagnée avec une générosité constante depuis le début de mes recherches en histoire. J’adresse aussi ma vive reconnaissance à Maurice Martin, sj., qui m’a ouvert des horizons sur l’Égypte et sur les coptes, au cours des nombreux entretiens que j’ai eus avec lui pendant mes années de recherche.

2Je remercie très chaleureusement Catherine Mayeur-Jaouen, qui m’a fait bénéficier de sa grande connaissance des piétés copte et musulmane.

3Je tiens aussi à adresser mes remerciements aux personnes et instituts suivants :

  • Henry Laurens et Alain Dieckhoff qui ont rendu possible la publication de ce livre ;
  • l’Institut français d’archéologie orientale, qui m’a accordé plusieurs bourses d’étude entre 1996 et 2000 ;
  • Ramez Boutros (IFAO), qui m’a permis d’établir au Caire des contacts déterminants pour mes recherches ;
  • Dr Adel, directeur du magazine des Écoles du dimanche, ex-secrétaire de la bibliothèque du patriarcat copte, qui m’a livré de précieuses informations sur l’édition copte des années 1960 ;
  • Abûnâ Mînâ, qui m’a donné accès au fonds de la bibliothèque privée de l’église de la Vierge à Choubra, au Caire ;
  • Dr Tâdrus, ingénieur agronome résidant à Héliopolis, qui m’a généreusement ouvert sa bibliothèque personnelle ;
  • le Centre franciscain d’études orientales chrétiennes, et particulièrement le père Ladislaus († 2000), le père Mansour, Medhat, Samir et Magdi.
  • l’Institut dominicain d’études orientales ;
  • Kari Vogt (Oslo) et Johannes Den Heijer (Leyde) ;
  • ma famille, particulièrement ma mère, et mes très chers amis Frédérique Gérard, Philippe Delannoy, Jean-Paul Mazzoni.

© CNRS Éditions, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540