Version classiqueVersion mobile

Le partage des eaux entre la Syrie, l’Irak et la Turquie

 | 
Marwa Daoudy

Troisième partie. Structure de la négociation

Chapitre IV. La structure de la négociation : contexte historique et principes de droit international

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les enjeux de la négociation s’articulent entre les intérêts et les droits des acteurs respectifs. Les principales variables des deux acteurs en jeu, la Syrie et la Turquie, et les intérêts sécuritaires respectifs, en ligne avec les objectifs de développement économique intérieurs, ont été clairement définis. Il s’agit à présent d’aborder l’autre dimension de la négociation, soit la structure au sein de laquelle se déroule le processus. Ainsi, il sera possible d’identifier les variables de contrainte structurelles qui encadrent le processus de négociation. Cet éclaircissement nous permettra, dans le chapitre v, de mieux situer les arguments respectifs, que ce soit dans le cadre du face-à-face ou hors du processus direct. Les variables structurelles, historiques et juridiques sont significatives, dans la mesure où elles affectent les options à disposition des acteurs. En effet, il existe des normes érigées au niveau international, qui régissent les utilisations des cours d’eau à des ...

© CNRS Éditions, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search