Version classiqueVersion mobile

Le partage des eaux entre la Syrie, l’Irak et la Turquie

 | 
Marwa Daoudy

Deuxième partie. Objet de la négociation

Chapitre II. La Syrie, riverain moyen dans les bassins de l’Euphrate et du Tigre : les facteurs de contrainte endogènes

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Cette partie offrira un tableau précis des variables de contrainte intérieures de la Syrie, en termes de choix socio-économiques et de logiques de développement hydraulique et agricole. La figure 5, qui s’articule autour d’un axe endogène et exogène, résume les enjeux propres à l’Objet de la négociation. Ceux-ci peuvent se caractériser comme une rencontre entre les éléments techniques propres à la science de l’eau et les choix politiques qui s’ensuivent – ce que d’aucuns désignent comme « point de rencontre entre l’hydrologie et la politique1 ».

Image img01.jpg

Figure 5. La Syrie et l’Objet de la négociation

Cette partie est importante à plusieurs niveaux. Elle a pour objectif de souligner les contraintes intérieures et les intérêts sécuritaires de la Syrie – qui influent sur sa position de pouvoir extérieure – face à la Turquie. L’étude s’attellera donc à relever les variables sécuritaires, notamment les enjeux de menace à la sécurité nationale, en mettant en exergue les critères d’importance : la d...

© CNRS Éditions, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search