Version classiqueVersion mobile

De Balfour à Ben Gourion

 | 
Ran Aaronsohn
, 
Dominique Trimbur

1945-1948 : La fin de la période mandataire

L’UNSCOP et l’internationalisation de Jérusalem en 1947

Un plan pour préserver l’hégémonie occidentale en Palestine ?

Dan Bitan

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le 18 février 1947, les Britanniques annoncent leur intention d’abandonner le Mandat et de porter la question devant les Nations Unies. Cependant, six semaines s’écoulent avant que, le 2 avril, le ministre des Affaires étrangères Bevin envoie une lettre officielle transmettant la question à Trygve Lie, alors Secrétaire général des Nations Unies1. Dans l’intervalle, officieusement et dans les coulisses, Américains, Anglais, Soviétiques, et Trygve Lie lui-même débattent les différentes options ; les Américains faisant peser de tout leur poids en faveur d’une session spéciale de l’Assemblée générale, dont la tâche doit être de nommer un comité spécial devant rendre compte devant la session ordinaire, en septembre suivant2. Au même moment, les Britanniques informent les Américains de leur retrait imminent de la guerre civile qui fait rage en Grèce, et Lord Mountbatten est envoyé pour négocier l’évacuation de l’Inde. L’Empire n’a plus les moyens de maintenir ses positions et les Américai...

Auteur

Dan Bitan a travaillé plusieurs années au ministère israélien de l’Éducation et de la Culture, où il a collaboré à l’élaboration des programmes d’éducation civique et de manuels ; il a également collaboré au Harry S. Truman Research Institute for the Advancement of Peace de l’Université hébraïque. Il est aujourd’hui en charge de projets éducatifs israélo-palestiniens au sein de la fondation Andrea et Charles Bronfman (Andrea and Charles Bronfman Philanthropies) ; il est également co-directeur de l’Organisation scientifique israélo-palestinienne.
Il est l’auteur d’articles en hébreu relatifs aux mythes héroïques dans le sionisme ; il travaille sur la partition de la Palestine, en 1947-1948.

© CNRS Éditions, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search